Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Voici les conseils de l'Ademe pour acheter les fournitures scolaires les moins toxiques

Sybille Aoudjhane ,

Publié le

A quelques jours de la rentrée des classes,l’Agence de l'environnement et de la maîtrise de l’énergie aide le consommateur dans sa sélection, pour faire un choix avisé face à une large offre de fournitures. 

Voici les conseils de l'Ademe pour acheter les fournitures scolaires les moins toxiques
Le choix de crayons de couleur en bois naturel et non vernis évite aussi aux enfants qui mordillent leurs crayons une exposition aux phtalates, perturbateurs endocriniens.
© ambafranceht - Flickr - C.C

Pâte à modeler plein les doigts, mâchouillage de crayons, inhalation de colles… Les enfants sont régulièrement en contact avec leurs fournitures scolaires. L’Agence de l'environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) a publié une liste des précautions à avoir face à certains produits souvent manipulés par les enfants.

Elle donne quelques conseils sur les produits les plus courants. Pour les colles, "préférez les bâtons plutôt que les liquides", indique l’Agence. Elle préconise les colles végétales, généralement "à base d’amidon". Surtout la colle en gel "peut présenter une base vinylique avec solvant. Sur l’emballage, il est alors mentionné que le produit contient divers composants responsables de somnolence ou de vertiges (acétone, acétate de méthyle, méthanol), que l’exposition répétée peut entraîner un dessèchement ou des gerçures de la peau et enfin que le liquide et les vapeurs sont très inflammables".

Mais il n’y a pas que les colles. Pour la peinture, surtout vérifier qu’elle ne contient pas de phénoxyéthanol. Depuis 2017, l’Institut national de la consommation (INC) "estime que cette substance devrait être absente des produits cosmétiques et des jouets destinés aux enfants de moins de 3 ans". Préférez les peintures aquarelles aux peintures gouaches ou acryliques qui ne contiennent pas de conservateurs allergisants.

Outils d'écriture 

Le choix de crayons de couleur en bois naturel et non vernis évite aussi aux enfants qui mordillent leurs crayons une exposition aux phtalates, perturbateurs endocriniens. Quant aux feutres, les fragrances allergisantes sont principalement présentes dans les stylos parfumés. A proscrire donc comme les marqueurs effaçables qui utilisent encore des solvants toxiques (toluène, xylène). "Il en existe encore à base d’encre cétone qui sont à éviter. Cependant la plupart de ces substances ont été remplacées par des alcools", meilleurs pour la santé. Il en va de même pour les marqueurs indélébiles.

Pour effacer 

Quelques feutres effaceurs comportent le logo d’un point d’exclamation dans un losange à bord rouge. Il indique une "toxicité aiguë par voie orale du bisulfite de sodium, par exemple, en cas de mise à la bouche". La meilleure option pour l’Ademe, reste les rollers de correction sans solvant : les rubans qui permettent de mettre du blanc sur un mot.

Très peu de gommes existent avec la mention "sans phtalates", regrette l’Ademe qui dénonce les gommes en caoutchouc naturel qui peuvent présenter des risques pour les enfants dans la composition ainsi que les gommes parfumées. Les gommes sans risque sont les gommes en plastique vinyle et les gommes en caoutchouc mentionnant l’absence de latex.

Enfin, pour l’achat du papier et des cahiers, il faut prendre en priorité les produits labélisés "Ecolabel européen", "L’Ange bleu" et "Ecolabel nordique". "Sans ces labels, les caractéristiques sanitaires des cahiers sont difficiles à connaître", conclut l’Ademe.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle