Vogue la galère

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Vogue la galère

Elle avait un nom de bateau. Normal, elle en avait fait chavirer plus d'un. Mais Marie-Jeanne, c'était la proue du navire. Elle avait tout fait en premier. Surtout, elle avait toujours un peu plus que les autres, ses collègues. Elle était entrée à l'usine à la sortie de l'école et l'atelier était devenue sa deuxième maison, voire sa première. C'était la plus jeune et la plus innocente. Ça n'a pas duré très longtemps. Elle a vite perdu la tête dans les bras de ses collègues mais pas sa fraîcheur, Marie-Jeanne était la plus jolie des ouvrières. Elle chantait et faisait tourner les têtes.

C'était le rossignol de l'atelier. Elle a papillonné sans jamais se poser et ils y ont tous laissé des plumes. Marie-Jeanne a été la première chef d'équipe. La première à encadrer de grands gaillards qui la considéraient comme « la petite ». La petite qui se sentait souvent la plus grande. Ça a duré longtemps ainsi. Un beau jour, sans s'en rendre compte, Marie-Jeanne est passée par-dessus bord. Poussée par la jeunesse qui prenait la relève des anciens devenus bons pour le départ. Dans son cocon de copains, elle n'avait rien vu de l'âge qui avançait. Elle avait laissé filer le temps sans se poser de questions.

Elle avait été la plus jeune et la plus jolie, la plus gaie et la plus entourée. Aujourd'hui, elle est la plus seule et la plus triste des chefs d'équipe. Elle a toujours son poste mais elle ne comprend pas les générations d'après, ceux qui auraient pu être ses enfants et qui la traitent comme une grand-mère d'un autre siècle. Chaque, matin dans leurs regards, elle prend un coup de vieux. Elle attend que ça s'arrête. Elle attend la retraite pour retrouver sa jeunesse. Ou plutôt ses amis de jeunesse, partis avant elle. Elle peste contre la réforme qui l'oblige a manoeuvrer deux ans de plus avec tous ces mousses qui font tanguer dangereusement la barque pour sa dernière traversée.

Anne Debray

0 Commentaire

Vogue la galère

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié
0 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS