Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

VNF va investir plus de deux milliards d'euros

Olivier Cognasse

Publié le

Le transport fluvial est sur une bonne dynamique. Mais des investissements importants sont nécessaires. A commencer par la reconstruction de 29 barrages sur l’Aisne et la Meuse.

VNF va investir plus de deux milliards d'euros © VNF

Si les dirigeants de Voies navigables de France (VNF) ont le sourire après la croissance enregistrée en 2010 (+ 8,6 %), Marc Papinutti, son directeur général reste assez évasif sur le projet du canal Seine-Nord qui prend sans cesse du retard. Il ne veut fixer aucune date pour le lancement des travaux, alors que son président Alain Gest a montré son impatience en souhaitant pouvoir « engager au plus vite le dialogue compétitif ». Un processus de sélection nécessaire avant de désigner le groupement retenu pour le partenariat public-privé (PPP). Le blocage provient aujourd’hui du gouvernement, qui espère encore soutirer 75 millions d’euros aux conseils généraux d’Ile de France. Une bagatelle sur un investissement de plus de 4 milliards d’euros qui ressemble plutôt à une hésitation. Marc Papinutti tourve sa justification. «Il est plus difficile de faire un choix sur un projet qui engage le très long terme sur le fret que pour les voyageurs ».
 
En attendant, VNF a défini un programme d’investissement de 2,47 milliards d’euros jusqu’en 2018 pour la remise en état du réseau (879 millions) et les opérations de développement (807 millions). Il comprend également la modernisation des méthodes d’exploitation avec la reconstruction des barrages manuels. Un PPP doit être lancé pour reconstruire 29 barrages sur l’Aisne et sur la Meuse qui nécessite un investissement de 200 millions d’euros. Le directeur général de VNF assure que « le contrat sera signé d’ici 12 à 18 mois pour un début des travaux fin 2012. L’entreprise retenue assurera la conception, la réalisation et l’exploitation. VNF paiera un loyer pendant au moins 25 ans ». Un moyen de limiter les investissements en période de vaches maigres.
 
 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle