Vivendi tente de donner une 2e vie à sa plateforme Dailymotion

par Gwénaëlle Barzic et Mathieu Rosemain
Vivendi tente de donner une 2e vie à sa plateforme Dailymotion
Vivendi va relancer la plateforme de vidéos en ligne Dailymotion en misant sur les contenus haut-de-gamme pour tenter de se démarquer face à la domination des plateformes américaines. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann

PARIS (Reuters) - Vivendi va relancer la plateforme de vidéos en ligne Dailymotion en misant sur les contenus haut-de-gamme pour tenter de se démarquer face à la domination des plateformes américaines.

Le groupe de médias, qui avait racheté Dailymotion il y a deux ans à Orange et déboursé 246 millions d'euros pour contrôler 90% du site, va y investir une somme équivalente pour lui donner un nouveau souffle avec une offre de contenus étoffée via des partenariats.

Dailymotion, qui prévoit de mettre l'accent sur le sport, le divertissement, l'information et la musique, s'est notamment allié avec le média américain Vice et la chaîne d'information en continu CNN.

Il s'appuiera également sur les contenus "maison" de Vivendi dont les artistes d'Universal Music Group.

"De notre point de vue, il y a une focalisation des plateformes digitales sur une population de plus en plus jeune. Du coup, il y a une opportunité pour nous de servir une population de 18-49 ans, CSP+, pas nécessairement intéressée par des jeunes comiques ou des conseils maquillages", explique Maxime Saada, PDG de Dailymotion et directeur général de Canal+, dans un entretien à Reuters.

"On sait que cela va être long. Nous sommes dans une logique de reconstruction", précise-t-il.

Si Dailymotion espère capitaliser sur une audience internationale de 300 millions de visiteurs uniques par mois, le site souffre de la comparaison avec YouTube (propriété de Google) et son milliard de visiteurs.

Le dernier classement Médiamétrie des agrégateurs de contenus vidéos les plus visités en avril en France classait en tête Google/You Tube et Facebook devant Dailymotion.

Le site français revendique pour sa part une audience "saine" après avoir fait le ménage dans les contenus litigieux et les clics générés par des robots qui contribuent à gonfler artificiellement les audiences de certaines plateformes.

La plateforme gratuite, dont l'essentiel des revenus provient de la publicité, espère également séduire des annonceurs échaudés après l'apparition de leurs campagnes aux côtés de vidéos polémiques.

La plateforme, qui s'est donné des objectifs de moyen terme à 3-5 ans, ne communique pas de prévision chiffrée.

Le site, dont la plupart des dirigeants d'origine sont partis, devrait avoir doublé ses effectifs d'ici la fin de l'année avec un total d'environ 400 personnes.

Une nouvelle application sera disponible en France le 5 juillet puis dans le reste du monde à partir du 25 juillet.

(Edité par Pascale Denis)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

AVRIL

ORANGE

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Expert(e) naval - Jauge (F/H)

BUREAU VERITAS - 11/06/2022 - CDI - Saint Herblain

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS