Vivendi signe la vente de 10% d'UMG à Tencent sur la base d'une valeur de 30 milliards d'euros

PARIS (Reuters) - Vivendi a annoncé mardi la signature d'un accord avec un consortium mené par le chinois Tencent pour lui céder 10% de sa filiale Universal Music Group (UMG) sur la base d'une valeur d'entreprise de 30 milliards d'euros.
Partager
Vivendi signe la vente de 10% d'UMG à Tencent sur la base d'une valeur de 30 milliards d'euros
Vivendi a annoncé mardi la signature d'un accord avec un consortium mené par le chinois Tencent pour lui céder 10% de sa filiale Universal Music Group (UMG) sur la base d'une valeur d'entreprise de 30 milliards d'euros. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

Les conditions de cette opération, qui devrait être bouclée avant la fin du premier semestre 2020, sont identiques aux modalités évoquées en août lorsque Vivendi et Tencent avaient annoncé l'ouverture de négociations exclusives en vue de l'entrée du géant chinois de la technologie au capital du numéro un mondial du marché de la musique.

Le consortium mené par Tencent dispose d'une option pour acquérir, sur la même base de prix, jusqu'à 10% supplémentaire du capital d'UMG jusqu'au 15 janvier 2021.

L'action Vivendi a ouvert en hausse de près de 0,7% à la Bourse de Paris avant de revenir à l'équilibre, alors que l'indice CAC 40 cédait 0,25%.

"Vivendi se réjouit de l’arrivée de Tencent et de ses co-investisseurs, qui permettra à UMG un plus grand développement sur le marché asiatique", a déclaré le groupe français dans un communiqué.

Vivendi a en outre annoncé que des négociations avaient été engagées "pour l’éventuelle cession de participations minoritaires supplémentaires sur une base de prix au minimum identique" dans UMG, principal moteur de sa croissance.

Universal Music compte dans son catalogue des artistes comme Lady Gaga, Taylor Swift, Drake et Kendrick Lamar.

Avec cette ouverture du capital, Vivendi, contrôlé par Vincent Bolloré, cherche à profiter du renouveau de l'industrie musicale avec l'essor de l'écoute en ligne, par abonnement ou avec publicité, qui a gonflé les bénéfices d'UMG depuis quatre ans.

(Bertrand Boucey, édité par Marc Angrand)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Jonconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS