Vivendi obtient le régime du bénéfice mondial consolidé.

Vivendi obtient le régime du bénéfice mondial consolidé. Le groupe de communication va récupérer 3,8 milliards de crédits d'impôts en accédant au régime du "bénéfice mondial consolidé", déjà en vigueur dans certains grands groupes français, rapportent tous vos quotidiens. Une formule qui va lui permettre de compenser les profits réalisés en France par sa branche télécom, en comptabilisant les pertes de ses filiales médias à l'étranger.

Partager

C'est une nouvelle bouffée d'oxygène pour le groupe, qui doit toujours éponger une partie des pertes abyssales des trois dernières années. Et une perspective qui éloigne un peu plus une cession éventuelle de SFR. Pour autant, Bercy a exigé des contreparties en terme de créations d'emplois et de reconversion.

Prudence du gouvernement sur les 35 heures. En dépit des manoeuvres d'un certain nombre d'entreprises qui veulent revenir sur la réduction du temps de travail, en menaçant de délocaliser leur production, le gouvernement ne semble pas tenté par un bouleversement des lois "Aubry", remarque La Tribune. C'est apparemment le sentiment de François Chérèque, numéro un de la CFDT, qui a ouvert hier la série de rencontre bilatérales entre Gérard Larcher, le ministre délégué aux Relations du Travail, et les partenaires sociaux, syndicats et patronat, afin d'évoquer les grands dossiers de la rentrée sociale.

Bercy inquiet de la dérive des comptes sociaux. Préoccupé par le rythme soutenu des dépenses de santé - la progression était encore de plus de 5 % à fin juillet - le ministère de l'Economie et des Finances examine une éventuelle accélération de la mise en place de certaines mesures de la réformes de l'assurance-maladie. Selon Les Echos, l'objectif serait de trouver une modalité pour avancer la mise en oeuvre du forfait de un euro sur les consultations, fixé au premier janvier 2005. Cette mesure contenue dans la loi promulguée le 17 août est censée rapporter 700 millions d'euros au régime d'assurance maladie en année pleine.

Les assureurs commencent à baisser les primes. Il semble que Bercy est été entendu par les compagnies d'assurance, soulignent Les Echos et la Tribune. Fort de l'amélioration notable des statistiques des accidents de la route durant le premier semestre 2004, le ministère de l'Economie et des Finances faisait pression sur les assureurs pour que ces bons chiffres se répercutent sur les primes automobiles. Maaf-MMA et les Banques Populaires sont les premiers à dégainer en annonçant une remise dès cette année de 5 % et une poursuite de la baisse l'an prochain. Sur ce marché très disputé, les concurrents ne devraient pas tarder à suivre.

Le CES critique le plan Borloo. Dans un projet d'avis qui sera présenté la semaine prochaine, Le Conseil économique et social affiche sa différence sur le plan de cohésion sociale de Jean-Louis Borloo, révèle Le Figaro économie. La priorité absolue au retour à l'activité, sans le lier à la croissance, les silences du projet sur l'insertion des jeunes et les temps partiels imposés, la nouvelle logique de contrôle des chômeurs ou les ambitions dans la politique du logement, sont égratignés dans les conclusions du rapport.

Deutsche Bank va payer une amende à la SEC. La filiale courtage investissement de la banque allemande était menacée de poursuites par la Securities and Exchange Commission, le gendarme de la bourse américaine, pour avoir publié des analyses erronées sur un certain nombre de sociétés cotées, afin de gagner des contrats d'investissements. La banque a finalement passé un accord avec les autorités boursières, indique le Wall Street Journal, et accepté de payer une amende de plus de 72 millions d'euros, pour mettre fins aux investigations.

Didier RAGU

Bon week-end, à lundi !

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 mars pour concourir aux trophées des usines 2021

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS