Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Vivendi n'exclut pas de demander une AGE de Telecom Italia

Publié le

MILAN (Reuters) - Vivendi juge "choquante" la décision du conseil de Telecom Italia (TIM) d'inscrire pour deux milliards d'euros de dépréciation d'actifs dans les comptes trimestriels et n'exclut pas de demander une assemblée générale extraordinaire, a déclaré vendredi un porte-parole du groupe français de médias.

Vivendi n'exclut pas de demander une AGE de Telecom Italia
Vivendi juge "choquante" la décision du conseil de Telecom Italia (TIM) d'inscrire pour deux milliards d'euros de dépréciation d'actifs dans les comptes trimestriels et n'exclut pas de demander une assemblée générale extraordinaire. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau
© Charles Platiau

Vivendi, principal actionnaire de TIM avec 24% du capital, a voté contre cette initiative "choquante (...), soudaine, très inhabituelle et très déstabilisante", a dit le porte-parole.

Prié de dire si Vivendi demanderait une AGE pour tenter d'obtenir un remaniement du conseil d'administration de TIM, le porte-parole a répondu : "Vivendi n'exclura rien pour protéger ses intérêts."

Vivendi, a-t-il dit, considère que le fonds activiste Elliott est responsable de la baisse de la valeur boursière de TIM. Le porte-parole a évoqué une "désorganisation totale et un manque total de gouvernance".

Elliott n'a pas commenté ces déclarations dans l'immédiat. Le fonds avait précédemment appelé Vivendi à la poursuite d'un dialogue constructif au sein du conseil d'administration de TIM.

Les passes d'armes sont fréquentes entre Vivendi et Elliott depuis que le fonds a pris le contrôle du conseil d'administration de Telecom Italia à la suite de l'assemblée générale du 4 mai.

Telecom Italia, qui présentait jeudi soir ses résultats du troisième trimestre, a fait savoir qu'il n'était pas en mesure de confirmer son objectif de ratio endettement net/Ebitda pour 2018 après avoir inscrit deux milliards d'euros de dépréciation d'actifs.

A la Bourse de Milan, l'action TIM perd 4,9% vendredi en milieu de matinée. Le titre a perdu près de 29% de sa valeur depuis le début de l'année, ce qui a ramené sa capitalisation boursière à un peu plus de 780 millions d'euros.

(Agnieszka Flak, Dominique Rodriguez pour le service français)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle