International

Vivendi, GFI, Intel... Toute l'actualité du 14/08/02

, , , ,

Publié le

 

Vivendi n'en finit plus d'assainir ses comptes. A l'occasion de la publication aujourd'hui de ses résultats semestriels, Vivendi Universal doit annoncer une dépréciation d'actifs comprise entre 9 et 11 milliards d'euros. Selon Les Echos, le groupe dirigé par Jean-René Fourtou devraient passer notamment des charges respectives de 4 à 5 milliards d'euros et 3 à 4 milliards d'euros sur Canal+ et USA Networks. Cette nouvelle opération devrait porter à plus de 25 milliards d'euros les dépréciations totales effectuées par le groupe. L'enjeu pour Vivendi, lui, reste le même : éviter une crise de liquidités.

Selon le Financial Times, les Etats-Unis s'apprêtent à publier la liste finale des exportations européennes d'acier qui échapperont aux relèvements douaniers américains. Citant un porte-parole du ministère du commerce américain, le quotidien précise que la liste des produits exclus des mesures de sauvegarde sur l'acier importé pourrait être rendue publique dès la semaine prochaine. Fin juin, seul 10% de l'acier européen vendu outre Atlantique avait été exempté des relèvements de tarifs douaniers décidés au mois de mars par les Etats-Unis. L'Union Européenne avait alors brandi des menaces de sanctions.

GFI Informatique cale sur le rachat de Thales IS. La société de services informatiques va modifier ses modalités de financement du rachat de la filiales de services informatiques du groupe Thales, prévient La Tribune. Un revirement dû aux banques de GFI, la Société Générale et BNP-Paribas, peu rassurées par le fort ralentissement enregistré sur ce marché au premier semestre et qui hésiteraient désormais à financer le projet. Le groupe espère malgré tout finaliser cette opération de 340 millions d'euros en fin d'année.   

Intel annonce de nouvelles technologies de miniaturisation. Malgré la difficile sortie de crise du marché des semi-conducteurs, le groupe de Santa Clara vient de présenter trois technologies qui devraient permettre de réduire la consommation de ses puces tout en augmentant leurs performances, indique Les Echos. Le numéro un mondial des semi-conducteurs se prépare à déployer largement une nouvelle technique de lithogravure pour la réalisation de transistors d'une longueur de 50 nanomètres. Parallèlement les technologies de silicium contraint et de connexion cuivre d'Intel doivent encore accélérer la vitesse du signal au cœur du circuit. Selon le quotidien, ces trois méthodes seront appliquées à plusieurs unités de fabrication de la société dès l'année prochaine.

 

Arnaud Boulben

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte