Vivendi dit ne pas avoir d'intention hostile envers Mediaset

MILAN (Reuters) - L'acquisition par Vivendi d'une participation de 20% dans le groupe de médias italien Mediaset n'est pas un acte hostile mais vise plutôt à construire une société européenne de portée mondiale, déclare le patron du groupe français dans une interview au Corriere della Sera.
Partager

"Nous avons un intérêt à long terme, nous voulons être un partenaire industriel", déclare Arnaud de Puyfontaine, le président du directoire de Vivendi, au quotidien italien daté de samedi.

Vivendi a annoncé mercredi être parvenu à son objectif initial d'amasser une participation de 20% dans Mediaset, premier groupe de radio-télévision privé contrôlé par l'ancien président du Conseil italien Silvio Berlusconi.

Le groupe français présidé par Vincent Bolloré est devenu ce faisant le deuxième actionnaire de Mediaset derrière Fininvest, la holding de la famille Berlusconi.

Fininvest a qualifié l'opération d'hostile et a porté plainte pour manipulation des cours contre Vivendi. La holding a fait savoir qu'elle aussi allait renforcer sa participation dans Mediaset.

Fininvest envisage de faire saisir les actions Vivendi dans Mediaset, rapportent certains organes de presse samedi.

Mais Arnaud de Puyfontaine dément que Vivendi veuille prendre le contrôle de Mediaset. Si cela avait été le cas, dit-il, le groupe aurait lancé une OPA.

"NOUS AVONS LES MOYENS"

"Nous en avons les moyens", affirme-t-il, en précisant que Vivendi a dépensé environ 800 millions d'euros pour monter à 20% dans le groupe italien. L'action Mediaset a fini vendredi à 3,5460 euros à la Bourse de Milan.

Le président du directoire n'a pas voulu dire si le groupe pourrait lancer une OPA à une date ultérieure.

Les relations sont tendues entre Vivendi et Mediaset depuis juillet, lorsque Vivendi est revenu sur un accord par lequel il devait racheter la filiale de télévision payante de Mediaset, Premium. Chaque groupe devait aussi prendre une participation de 3,5% dans le capital de l'autre.

"Une participation de 20% fait de nous le deuxième actionnaire et nous permet d'avoir notre mot à dire pour trouver une bonne solution concernant Premium", déclare Arnaud de Puyfontaine au Corriere della Sera.

Prié de dire pourquoi l'affaire n'avait pas été conclue concernant Premium, il explique que Vivendi s'est aperçu qu'il avait signé un accord différent de ce qu'il s'était imaginé.

"C'est comme s'ils nous avaient invités à dîner dans un restaurant trois étoiles et qu'ensuite nous nous étions retrouvés chez McDonald's", commente-t-il.

Arnaud de Puyfontaine confirme avoir rencontré vendredi le ministre italien de l'Industrie Carlo Calenda pour expliquer la vision stratégique du groupe et a précisé avoir également vu le patron de Mediaset, Pier Silvio Berlusconi.

Carlo Calenda a fait savoir au président du directoire de Vivendi qu'il n'appréciait guère la montée du groupe français dans Mediaset, a-t-on indiqué vendredi de source proche du dossier.

"Le projet (avec Mediaset) est solide et suffisamment convaincant pour que les obstacles soient surmontés et qu'il fonctionne", déclare Arnaud de Puyfontaine.

Vivendi est également le principal actionnaire de l'opérateur téléphonique Telecom Italia.

(Stephen Jewkes; Danielle Rouquié pour le service français)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ORANO

Data Steward F/H

ORANO - 22/01/2023 - CDI - Châtillon

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

31 - Colomiers

Maîtrise d'oeuvre pour le projet d'aménagement paysager de la cour de l'école élémentaire Jules-Ferry

DATE DE REPONSE 03/03/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS