Visteon rejette l'offre de Johnson Controls

DETROIT (Reuters) - L'équipementier automobile américain Visteon a annoncé le rejet d'une offre de reprise non sollicitée de Johnson Controls de 1,25 milliard de dollars, annonçant qu'il s'en tenait à sa propre feuille de route pour sortir du régime des faillites.

Partager

Le 21 mai dernier, Johnson avait pris de court les analystes financiers en proposant de racheter les activités intérieurs de véhicules et électronique.

Visteon, un des principaux fournisseurs de Ford, s'est placé l'an dernier sous la protection du Chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites dans le but de réorganiser ses activités et d'assainir son bilan.

Sur les trois premiers mois de l'année, l'équipementier a dégagé un bénéfice net de 233 millions contre deux millions il y a un an.

"Le conseil d'administration de Visteon a étudié votre proposition dans le détail et a conclu à l'unanimité (...) que les intérêts des actionnaires seront servis au mieux par le maintien de notre projet de réorganisation déjà annoncé pour sortir du régime des faillites", a dit Visteon dans une lettre envoyée à Johnson Controls.

Une porte-parole de Johnson n'était pas disponible dans l'immédiat pour commenter l'information.

Les deux branches visées par Johnson ont réalisé un chiffre d'affaires de six milliards de dollars en 2008, dernier exercice plein avant le dépôt de bilan.

Soyoung Kim, Benoit Van Overstraeten pour le service français

0 Commentaire

Visteon rejette l'offre de Johnson Controls

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS