Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Visteon dans le giron du Coréen Halla Climate Control

, , , ,

Publié le

L'avenir de l’usine Visteon Industries Ardennes à Charleville-Mézières (Ardennes) est incertain. Elle est passée en début d'année dans le giron du groupe Coréen Halla Climate Control auquel l'équipementier automobile américain Visteon a cédé la direction opérationnelle tout en restant l'actionnaire principal (à hauteur de 70 %).

Visteon dans le giron du Coréen Halla Climate Control
Ford Fiesta
© Ford

Après une menace de délocalisation en Hongrie, une valse de ses dirigeants - quatre entre 2012 et 2013, le dernier directeur du site, Gilles Raymond, est actuellement remplacé en intérim par le directeur financier Mustapha Kheladi - un plan de départs volontaires qui s'est conclu en février 2013 par un dégraissage de 98 personnes et l'arrivée de techniciens coréens, l'entreprise de Charleville-Mézières (Ardennes) n'emploie plus que 660 CDI et 260 intérimaires dans la production de systèmes de climatisation, destinée à plus de 85  % au constructeur automobile Ford.

Tout récemment baptisé Halla Visteon Control Corp, le site carolomacérien reçoit, le 7 juin, la visite de M. Park, le numéro deux du groupe asiatique, et de son directeur européen qui feront le tour du propriétaire et de l'équipement avant de recevoir les représentants du personnel.

"A l'heure actuelle, c'est le flou le plus complet. On ne sait pas les intentions de la nouvelle direction. On est au courant de rien", souligne Brigitte Chauderlot, déléguée syndicale CGT.

Une venue qui sera épiée de près dans le contexte actuel alors qu'on sait la PME ardennaise parasitée par une conjugaison de handicaps : fort taux d'absentéisme, machines obsolètes, nombreux rebuts, baisse de commandes, certification Q1 en suspens  et incertitude quant au renouvellement de certains marchés liés à la Fiesta et à la Fusion à l'horizon 2015... Tout cela parce que Visteon s'est trop longtemps focalisé sur la production au détriment de la qualité.

En prenant les commandes de l'unité ardennaise qui employait encore 1 300 salariés en 2004, les dirigeants coréens vont sans doute devoir redresser la situation en remettant de l'ordre dans cette unité qui n'en reste pas moins un important fleuron du patrimoine industriel local.

Pascal Remy
 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle