Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Virgin Galactic dévoile son avion spatial

Julien Bergounhoux , , ,

Publié le

Le milliardaire Sir Richard Branson, fondateur du groupe Virgin, a présenté lundi l'appareil commercial qui lui permettra d'envoyer des voyageurs dans l'espace.

Virgin Galactic dévoile son avion spatial © Virgin Galactic

SpaceShipTwo a fait lundi 7 décembre sa première apparition à Mojave, en Californie.

Construit à partir de fibres de carbone et équipé d'un moteur à propulsion hybride, le SS2 est basé sur le concept du SpaceShipOne (qui a remporté le Ansari X-Prize en 2004). Suivant son principe, un autre appareil (baptisé Eve ou WhiteKnightTwo) emportera l'avion de 18 m de long à une altitude de 15 500 m, où il sera largué et se propulsera dans l'espace à une vitesse de plus de 3200 km/s.

Voir le schéma du largage et réentrée dans l'atmosphère

Son moteur hybride, toujours en développement, lui permettra d'atteindre une altitude de 110 000 m, suffisante pour que ses 6 passagers et ses 2 membres d'équipage entrent en état d'apesanteur. Sa cabine de plus de 2 m de diamètre et ses grandes fenêtres en feront alors "une expérience hors du commun", d'après Virgin Galactic.

Il devra néanmoins subir une période de test de 18 mois avant de pouvoir embarquer des clients à son bord pour de courts voyages hors de l'atmosphère. Les premiers vols auront lieu au Nouveau Mexique, qui a investit 200 millions de dollars dans un complexe dédié situé à Upham. Il disposera d'une piste de 3 000 m de long ainsi que d'un terminal et d'un hangar conçus par Foster and Partners. Virgin a ensuite pour ambition d'étendre sa couverture à l'échelle mondiale.

Près de 300 privilégiés auraient déjà réservés leur place, et 80 000 personnes seraient sur la liste d'attente. Le coût d'une place ? 200 000 dollars, pour 6 minutes d'apesanteur et 2 heures de vol au total. En comparaison le séjour d'une semaine de Dennis Tito (le premier "touriste spatial") à bord de la mission russe Soyouz TM-32, qui avait comporté un arrimage à la station spatiale internationale, lui avait coûté 20 millions de dollars.

Voir le schéma technique de SpaceShipTwo

Mais si Virgin Galactic est quasiment certaine à l'heure actuelle d'être la première société sur le marché (assumant qu'aucun problème ne survienne lors de la phase de test), elle n'est déjà plus à l'abris de la compétition. On y trouve notamment Blue Origin, créée par Jeff Bezos (fondateur d'Amazon.com) et qui prévoit des vols habités d'ici à 2012, ainsi que Bigelow Aerospace, qui a racheté les technologies Genesis I & II de la NASA et entend bien mettre en place des stations spatiales commerciales dans les années à venir. Sans oublier Scaled Composites, la société de Burt Rutan à l'origine du concept SpaceShipOne et qui est depuis 2007 sous le contrôle de l'américain Northrop Grumman. Autant d'acteurs qui auront à coeur de s'imposer dans ce domaine avant qu'il ne se démocratise.

Branson ne s'arrête cependant pas au tourisme spatial et espère également que cette technologie conduira à long terme à une nouvelle forme de voyage traditionnel, utilisant les vols suborbitaux pour traverser le globe plus rapidement.

Julien Bergounhoux

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle