Vinci pressenti pour construire le futur stade de Nice

PARIS (Reuters) - Vinci a confirmé mardi être pressenti pour le contrat du futur grand stade de Nice, estimé par le maire de la ville Christian Estrosi autour de 170 millions d'euros.

Partager

Le numéro un mondial du BTP et des concessions a annoncé dans un communiqué que le groupement qu'il forme avec la Caisse des dépôts et SEIEF (South Europe Infrastructure Equity Finance), filiale de Dexia et de la Banque européenne d'investissement (BEI), avait été désigné "titulaire pressenti" pour la conception, le financement, la construction, l'exploitation et la maintenance du futur Olympic Nice Stadium.

La concession, octroyée dans le cadre d'un contrat de partenariat public-privé, couvrira une durée de 30 ans.

Vinci confirme ainsi des déclarations du ministre de l'Industrie lundi. Christian Estrosi avait ajouté que le choix définitif du lauréat interviendrait le 10 décembre après un vote du conseil municipal.

Le futur grand stade de Nice, l'une des douze enceintes sportives de l'Euro 2016, pourra accueillir 35.000 spectateurs. Les travaux doivent débuter en juillet prochain et le stade, dont l'architecture sera signée Jean-Michel Wilmotte, doit être livré en juin 2013.

Gilles Guillaume, édité par Dominique Rodriguez

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS