Vinci en difficulté sur le projet de contournement de Strasbourg

La mairie de Strasbourg (Bas-Rhin) a contesté vendredi 1er juin l’incapacité du groupe de BTP "à réaliser un tour de table bancaire nécessaire pour la réalisation du projet".

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Vinci en difficulté sur le projet de contournement de Strasbourg

Le projet décrié de Grand contournement ouest (GCO) de Strasbourg va donc être abandonné faute de financement. Il porte sur la construction d’une rocade à péage A355, qui représente un investissement total de 750 millions d'euros. L’autoroute à péage de 24 km doit permettre de contourner l'agglomération strasbourgeoise et de délester l'autoroute A35, régulièrement engorgée.

Selon le maire, Roland Ries, et le président de la Communauté urbaine de Strasbourg (CUS), Jacques Bigot, tous deux PS, le groupe n’a pas réussi à atteindre l'équilibre économique d'exploitation du GCO.

Pour Jacques Bigot, questionné par l’AFP, le modèle économique de cette autoroute payante "ne peut pas fonctionner". Des propos soutenus par ceux d’Alain Fontanel, adjoint chargé des finances à la mairie : les banques "étaient très réticentes à entrer dans le projet en se basant sur des prévisions de trafic (30.000 véhicules/jour) contestées et contestables".

Cette annonce fait suite à des rumeurs de difficultés de financement de Vinci quelques semaines avant l’élection présidentielle. Ce projet est en discussions depuis les années 1970 et a été relancé à la fin des années 1990. Mais le projet a été fortement mis à mal par les socialistes et les écologistes et son abandon est inscrit dans l'accord gouvernemental PS-EELV pour les législatives.

Vinci dispose toutefois d'un délai, jusqu'au 28 juin, mais cela sera insuffisant pour boucler son tour de table, a estimé une source proche du dossier. Cette annulation serait encore une mauvaise nouvelle pour le groupe qui a déjà dû se retirer du projet CDG Express, une liaison directe entre Paris et l'aéroport Charles-de-Gaulle, après avoir échoué à réunir les financements nécessaires.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Matières Premières
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS