Vincent Bolloré « Même électrique, la voiture doit rester un objet de désir »

Pour la première fois, Vincent Bolloré présentait la version finalisée à 95% de la fameuse Blue car, rebaptisée B0, elle sera assemblée dans les usines de Turin et produite en série fin 2008/ début 2009.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Vincent Bolloré « Même électrique, la voiture doit rester un objet de désir »
Au mondial de l'Auto, les voitures électriques se multiplient. Quelle est la clientèle visée par ce type de véhicules ?

Nous pensons que ce type de voiture intéressera des pionniers, des personnes qui veulent aider la planète en réduisant les émissions de polluants. De côté des clients nous savons que beaucoup de personnes ont envie d'acheter une voiture électrique et notre ambition est de jouer dans la cour des grands, d'où la B0. Il est normal que ce type d'initiative se multiplie, tout le monde veut faire du bien à la planète.

L'esthétique participe de la motivation d'achat, est-ce pour cela que vous avez fait appel à Pininfarina ?

Electrique ou non, la voiture doit rester un objet de désir. Tout le monde le sait, Pininfarina fait des voitures magnifiques, et comme vous le constatez la B0 ne fait pas exception à la règle. Pour rester dans le désir, cette voiture procure de vraies sensations, en particulier grâce au couple développé par la motorisation électrique, qui donne une puissance au démarrage impressionnante, il faut 6 secondes pour atteindre les 60 km/h. Bien entendu, nous n'avons pas négligé le confort intérieur ni les finitions afin de fournir à l'automobiliste un réel confort.





Vous devez bientôt entrer au capital de Pininfarina, à quelle hauteur ?

Nous ne le savons pas encore, la famille veut légitimement garder le contrôle de l'entreprise.


Outre l'environnement, pensez-vous que la voiture électrique peut influer sur l'aménagement du territoire ?

Un des grands avantages de cette voiture est l'absence de bruit. A termes, les centre-ville seront modifiés, par exemple, on n'hésitera plus à habiter au rez-de-chaussée ou au premier étage à cause du bruit ou de la pollution émise par les voitures. A plus long terme, c'est la qualité de l'air qui sera modifiée. Pour certains, l'énergie requise est in fine nucléaire, pour les véritables écologistes, nous avons prévu en option une batterie fixe, à installer dans son jardin, qui se recharge via des cellules photovoltaïques. Il y a aussi des cellules phot-voltaïques sur le toit de la B0 pour complémenter la recharge de la batterie. Pour accroître l'autonomie, nous utilisons aussi des supercapaticités popur récupérer et stocker l'énergie de freinage, ce qui assure à la voiture une autonomie de 250 KmDe plus, nous utilisons des batteries sans solvants pour en faciliter le recyclage. La voiture électrique est un progrès pour l'humanité.

Quelle sera le prix de commercialisation de la B0 ?

Nous l'avons positionné en milieu de gamme, mais surtout nous avons prévu de la fournir en leasing pour 500 euros par mois. Un montant qui se réduit de moitié grâce aux économies réalisées sur l'énergie. Mais pour d'évidentes raisons de production, son prix de vente sera plus élevé au départ (Ndr : entre 20 000 et 25 000 euros, moins le bonus écologique ) et sera décroissant en fonction du volume. Nous prévoyons une production, dépendante du nombre de batteries produites dans les deux les usines de Bretagne (Ergué-Gabéric) et du Canada de 5000 véhicules d'ici à 2010 et 20 000 d'ici à 5 ans. Dans un premier temps nous perdrons de l'argent, ce qui est déjà le cas vu le milliard investi dans la recherche et développement depuis quatorze ans, date à laquelle nous avons commencé à travailler sur les batteries Lithium métal polymère (LMP), mais au-delà de 30 000 unités, nous commencerons à être rentable sur ce projet. L'avantage, d'être un groupe familial est de ne pas avoir la pression du temps.

Propos recueillis Fabrice Frossard


Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS