Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'usine Agro

Vilmorin mise sur l'ouverture de la Chine aux OGM avec le rachat de Syngenta par ChemChina

, ,

Publié le , mis à jour le 20/10/2017 À 07H02

Infos Reuters PARIS (Reuters) - Le leader français des semences Vilmorin serait très bien positionné en cas d'ouverture de la Chine à la culture des OGM grâce à un accord de licence sur le maïs avec Syngenta. Or le spécialiste suisse des semences et des pesticides à été racheté par le groupe public ChemChina, ce qui pourrait entraîner l'ouverture du marché chinois aux OGM.

Vilmorin mise sur l'ouverture de la Chine aux OGM avec le rachat de Syngenta par ChemChina
Vilmorin s'attend à ce que la Chine s'ouvre à la culture des OGM après le rachat par un groupe chinois de Syngenta.
© DR

Le groupe public ChemChina a finalisé début mai le rachat de Syngenta, le spécialiste suisse des semences et des pesticides, pour un montant de 43 milliards de dollars.

"Tant que les Chinois n'ont pas leur propre technologie, ils bloqueront (la culture) des OGM", a souligné lors d'une conférence de presse Emmanuel Rougier, directeur général de Vilmorin. "Je prends le pari que d'ici quelque temps les OGM seront autorisés en Chine avec la technologie Syngenta. L'accord que nous avons passé avec KWS et Syngenta il y a deux ans maintenant nous donne accès à toute la technologie de Syngenta (sur le maïs OGM)", a-t-il observé. "Donc si ça s'ouvre en Chine, nous serons un des rares effectivement à pouvoir également commercialiser ces technologies", explique encore le directeur général du 4e semencier mondial.

Vilmorin a conclu un accord de licence avec Syngenta

Vilmorin et le groupe allemand KWS ont conclu en octobre 2015 un accord de licence avec Syngenta portant sur le maïs OGM. Le groupe français est aujourd'hui assez peu présent en Chine, notamment par le biais d'une coentreprise dans le maïs.

Vilmorin a annoncé mercredi 18 octobre au soir une forte progression de ses résultats annuels 2016-2017 et s'est fixé un objectif de croissance organique de 5% pour l'exercice en cours. A 15h45, le titre Vilmorin accusait toutefois une baisse de 3,1% à 79,63 euros, les résultats et les objectifs étant jugés sans surprise.

Pour Reuters, Gus Trompiz, avec Jean-Michel Bélot, édité par Gilles Guillaume

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus