Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

[Vidéo] Volocopter teste sa navette volante pour la première fois dans une ville européenne

Simon Chodorge , ,

Publié le

Vidéo Volocopter présente en public son projet de taxi volant. L'entreprise allemande a fait décoller sa navette sans pilote le 14 septembre à Stuttgart, en Allemagne.

[Vidéo] Volocopter teste sa navette volante pour la première fois dans une ville européenne
Il s’agit du premier vol urbain de l’appareil de Volocopter sur le continent européen.
© © Daimler AG

L’Allemagne a donné un aperçu des mobilités du futur. Samedi 14 septembre, l’entreprise Volocopter a présenté son dernier modèle de robot taxi volant dans un parc de Stuttgart. Il s’agit du premier vol urbain de l’appareil sur le continent européen.

Une levée de fonds de 50 millions d’euros

Baptisé 2X, l’engin VTOL (aéronef à décollage et atterrissage verticaux) a volé près d'un public de 12 500 personnes près du musée Mercedes-Benz. Le groupe Daimler, qui détient Mercedes-Benz, fait partie des investisseurs de Volocopter avec le groupe chinois Geely et le fabricant américain de semi-conducteurs Intel.

Quelques jours avant ce vol, lundi 9 septembre, Volocopter a annoncé une levée de fonds de 50 millions d’euros auprès de Geely et d’autres investisseurs d’Amérique, d’Asie et d’Europe. Ce nouveau tour de table porte la valorisation de Volocopter entre 200 et 250 millions d’euros.

Un vol de quatre minutes

Équipé de 18 rotors, le 2X est alimenté en électricité. Lors du test à Stuttgart, l’appareil a volé pendant près de quatre minutes. L’appareil n’a embarqué ni pilote ni passager mais une personne au sol était en mesure de contrôler l’engin.

En août, Volocopter avait présenté la dernière génération du 2X, dénommée VoloCity et avec un design très proche du VTOL testé à Stuttgart. Théoriquement, le VoloCity pourra accueillir deux personnes pour voler avec 35 kilomètres d'autonomie et à une vitesse de 110 km/h. Le VoloCity sera sans doute la version commerciale de l’appareil tandis que Volocopter espère lancer son service d’ici à 2022.

Nouveau test en octobre

À terme, Volocopter espère développer un engin complètement autonome, moins gourmand et plus sûr qu'un hélicoptère même si la législation n’est pas encore adaptée à ce type de technologies. Avec 150 employés, l’entreprise souhaite démocratiser le transport aérien et compléter le réseau des grandes métropoles pour réduire (ou plutôt éviter) les bouchons sur les routes. Volocopter n'est pas seul sur le marché : Airbus, Uber et EHang travaillent également sur des appareils similaires.

Volocopter a déjà expérimenté son VTOL par le passé. L’entreprise avait fait voler une première fois son engin avec un pilote en 2011, année de sa création. En 2017, elle avait effectué son premier vol inoccupé à Dubaï (Émirats arabes unis). Entre le 22 et le 25 octobre, l’entreprise doit présenter sa plateforme d’atterrissage VoloPort à Singapour et devrait mener un nouveau vol en public de la navette.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle