L'Usine Aéro

[Vidéo] Virgin Galactic dévoile son spatioport pour des vols commerciaux en 2020

Simon Chodorge , ,

Publié le

Vidéo Virgin Galactic a dévoilé le 15 août Spaceport America, la nouvelle base de ses activités commerciales. Présenté comme le premier spatioport du monde, le lieu offre une vision concrète du New Space.

Virgin Galactic dévoile son spatioport pour des vols commerciaux en 2020
L'avion porteur de Virgin Galactic VMS Eve en face du nouveau spatioport de l'entreprise.
© Virgin Galactic

Virgin Galactic déménage ses avions. Le spécialiste américain du tourisme spatial a inauguré jeudi 15 août la nouvelle base de ses activités commerciales : Spaceport America. Installée près de Las Cruces dans le Nouveau-Mexique (Etats-Unis), l’infrastructure est décrite comme le premier spatioport commercial du monde.

Virgin Galactic doit poursuivre les tests

Le milliardaire britannique Richard Branson, fondateur de Virgin Galactic, met-il la charrue avant les boeufs ? Son modèle d’avion suborbital, SpaceShipTwo, est toujours en phase de tests. En février, lors d’un essai, il avait toutefois démontré sa capacité à embarquer un passager.

Avec ce spatioport flambant neuf, l’entreprise veut montrer qu’elle est prête à accueillir ses clients. Elle prévoit le début de son activité commerciale dès 2020. Avant cela, fin 2019, elle doit tout de même poursuivre le programme de tests en vol du VSS Unity, le seul modèle d’avion suborbital SpaceShipTwo actuellement en activité. Le premier, VSS Enterprise, s’était écrasé en 2014.

Un design soigné pour le spatioport

Spaceport America était un site ouvert depuis 2011 mais il n’était pas encore complètement fonctionnel à en croire Virgin Galactic. L’entreprise a notamment dévoilé un centre de contrôle au deuxième étage du bâtiment. Un hangar agrandi permet également d’accueillir deux avions porteurs (qui servent à lancer les appareils suborbitaux) et cinq SpaceShipTwo.

Le premier étage sera dédié aux riches clients de Virgin Galactic. Ceux-ci doivent payer 250 000 dollars pour embarquer à bord du VSS Unity. Pour ce public fortuné, l’entreprise a soigné le design du spatioport : un bar central en marbre doit permettre des échanges informels entre les passagers, les pilotes et les ingénieurs. Le lieu accueillera aussi la formation des apprentis astronautes qui pourront venir avec leurs amis et leur famille.

Aux frontières de l’espace

Le terme de spatioport peut faire débat. Pour l’instant, le record d’altitude du VSS Unity est de 89,8 kilomètres, un peu en-dessous de la ligne de Kármán à 100 kilomètres qui est la limite communément admise entre l’atmosphère et l’espace. Le modèle SpaceShipTwo a revendiqué une capacité pouvant aller jusqu’à 110 kilomètres mais l’entreprise doit encore prouver que l’exploit est possible.

En tout cas, les clients ne manquent pas pour l’instant. Plus de 600 personnes auraient déjà réservé leur place pour apercevoir les courbes de la planète Terre et profiter de quelques instants d’apesanteur.

Prochaine étape pour l’entreprise ? Aller récupérer le VSS Unity qui est toujours à Mojave, en Californie. A la fin de l’année 2019, l’avion porteur VMS Eve doit récupérer le VSS Unity pour le transporter à Spaceport America. Les tests finaux du VSS Unity pourront alors débuter.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte