[Vidéo] United Airlines commande 15 avions supersoniques à Boom Supersonic pour 2,5 milliards d'euros

United Airlines a commandé 15 avions de ligne supersoniques "Overture" à la start-up américaine Boom Supersonic pour 2,47 milliards d'euros. Les partenaires souhaitent débuter la production en 2023 afin d'ouvrir les premières lignes commerciales d'ici 2029.   

 

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[Vidéo] United Airlines commande 15 avions supersoniques à Boom Supersonic pour 2,5 milliards d'euros
Boom demande 165 millions d'euros par appareil.

Aucun avion dans les airs et pourtant les affaires décollent déjà pour Boom Supersonic. La start-up de Denver (Etats-Unis) vient de finaliser un accord portant sur une commande de 15 de ses modèles "Overture", un avion de ligne supersonique de 88 places encore au stade de développement, pour 2,47 milliards de dollars au prix catalogue. Le commanditaire n'est autre que la deuxième plus grande compagnie aérienne américaine, United Airlines, qui a posé une option sur 35 appareils supplémentaires. Le deal intervient alors que la start-up s'apprête à faire voler un modèle réduit de l'Overture, le XB-1, à Mojave, en Californie.

Voler vite, toujours plus vite

Volontiers comparé au Concorde par le PDG de Boom, Blake Scholl, passé par Amazon, l'Overture promet d'écourter de moitié les trajets en atteignant 1,7 Mach (2100 km/h), soit un peu moins que les 2 145 km/h de "l'Oiseau blanc". De quoi relier New-York à Londres en un peu plus de trois heures. Mais l'avion ne pourra passer en mode supersonique qu'en survolant les océans, il devrait donc être destiné aux hubs côtiers.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Avion annoncé comme "zéro émission"

Boom promet un avion zéro émission, volant avec du carburant durable (le fameux SAF). La start-up a d'ailleurs noué un partenariat avec General Electrics et Roll-Royce en 2020 pour développer des moteurs. Autre promesse de l'entreprise américaine, rendre accessible à tous les vols supersoniques. Si son PDG Blake Scholl a bâti sa communication autour de cet argument, rêvant de révolutionner le secteur aérien avec des billets à 80 euros, ce ne sera le cas dans l'immédiat. Malgré la crise que traverse le secteur aérien, United Airlines compte en effet sur l'Overture pour séduire une clientèle haut de gamme. "Cela a une valeur énorme pour une grande partie de nos clients commerciaux haut de gamme", a confirmé Mike Leskinen, vice-président de la compagnie américaine.

Un avion à 165 millions d'euros

Boom Supersonic demande 165 millions d'euros par appareil. Mais le calendrier s'annonce serré. La start-up projette de débuter la production en 2023, avant les premier essais en 2026 et les premiers vols commerciaux en 2029. United Airlines promet de l'aider à respecter ces délais, en lui fournissant un cahier des charges pour précis en matière de sécurité, d'exploitation et de durabilité. L'agence fédérale de l'aviation civile américaine avait d'ailleurs ouvert la voie au projet d'avion de ligne supersonique en janvier dernier enpubliant les règles à respecter.

Son principal concurrent a mis la clef sous la porte en mai

Si cette vente est une bonne nouvelle pour la jeune pousse américaine, elle ne signifie pas pour autant que l'Overture verra réellemet le jour. Le 22 mai dernier, son principal concurrent, Aerion, qui travaillait sur un avion de ligne silencieux baptisé l'AS2, a brutalement mis la clef sous la porte. La société avait pourtant investi 1 milliard d'euros dans le développement d'un moteur nouvelle génération et avait reçu 8 milliards d'euros de précommandes…

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS