[Vidéo] Une défaillance de la fusée Soyouz-FG force deux astronautes à atterrir en urgence

[ACTUALISÉ] Le 11 octobre, la fusée Soyouz-FG a subi une défaillance à la suite du décollage. Les deux astronautes à bord du lanceur ont dû atterrir en urgence au Kazakhstan. Selon les premiers rapports des agences spatiales Roscosmos et NASA, les deux hommes sont en bonne santé.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[Vidéo] Une défaillance de la fusée Soyouz-FG force deux astronautes à atterrir en urgence
Le 11 octobre, la fusée Soyouz MS-10 a subi une défaillance à la suite du décollage.

Le jeudi 11 octobre, l’expédition de deux astronautes vers la Station spatiale internationale (ISS) a échoué. La fusée Soyouz-FG a décollé à 10h40 (heure de Paris) du cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan. Quelques minutes après le décollage, le moteur du deuxième étage du lanceur a subi une défaillance et il n'a pas pu atteindre la vitesse suffisante pour placer en orbite la capsule habitée Soyouz MS-10. L’équipage a dû suivre une procédure d'atterrissage d’urgence. Deux astronautes se trouvaient à bord et ils seraient actuellement en bonne santé. Une vidéo de l'agence spatiale américaine donne à voir la mise à feu (voir ci-dessous).

“La capsule Soyouz est en train de revenir sur Terre via une descente balistique”, a écrit la NASA. Trente minutes après le décollage, à l'aide de son parachute, le module a finalement atterri à une vingtaine de kilomètres de Jezqazgan (Kazakhstan) et à 400 kilomètres de Baïkonour.

Des équipes de secours se sont rendues sur le site de l'atterrissage. Selon des premiers rapports des deux agences spatiales, les deux cosmonautes sont vivants, en bonne condition et ont été extraits de la capsule. Roscosmos a publié une photo des deux hommes en train de subir des examens médicaux après l'incident. Ils sont en effet susceptibles d'avoir subi une forte décélération lors de la manoeuvre d'urgence.

Roscosmos lance une enquête sur l'incident

À bord de la fusée se trouvaient l’astronaute américain Nick Hague pour la NASA et le cosmonaute russe Alexey Ovchinin pour l’agence spatiale Roscosmos. Ces membres de l’expédition 57 devaient participer à une mission de 6 mois à bord de l’ISS pour des expériences scientifiques en biologie, biotechnologie et en physique. Le début de la phase d’embarquement était prévue le 11 octobre à 16h44.

L’agence russe Roscosmos a créé une commission d’État pour enquêter sur l’incident. Elle a indiqué que les systèmes de secours de la fusée avaient fonctionné normalement et va étudier en détails les relevés télémétriques. La Russie a également annoncé la suspension de ses vols habités en attendant les conclusions de l'enquête.

Actuellement, les capsules Soyouz sont les seules à effectuer la navette entre la Terre et l’ISS avec des humains à bord. Même si SpaceX et Boeing travaillent chacun au développement d'une capsule spatiale pour des missions habitées, les premiers tests avec astronautes risquent de ne pas avoir lieu avant mi-2019. Cet incident survient également quelques semaines après la découverte d'un trou sur un autre vaisseau Soyouz amarré à l'ISS, alimentant en Russie des soupçons de sabotage.

Premier échec pour le Soyouz-FG

Il s’agirait du premier échec pour le lanceur Soyouz-FG, qui a effectué sa première mission en 2001. Il faut remonter à 1975 pour retrouver un incident similaire au décollage, avec une version antérieure de fusée Soyouz.

Une défaillance lors de la séparation du deuxième étage de la fusée avait alors forcé la capsule habitée à revenir sur Terre en urgence. Les deux astronautes avaient survécu malgré une accélération de plus de 21g à l’atterrissage. Le capitaine de la mission, Vasily Lazarev, avait gardé des séquelles à vie à la suite de l’accident.

0 Commentaire

[Vidéo] Une défaillance de la fusée Soyouz-FG force deux astronautes à atterrir en urgence

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié
0 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS