[Vidéo] SpaceX place en orbite 60 nouveaux satellites Starlink... mais rate l'atterrissage de sa fusée

SpaceX a mis en orbite 60 nouveaux satellites pour son programme d'internet mondial Starlink. La fusée réutilisable Falcon 9 a cependant raté son atterrissage et est tombée dans la mer, non loin de la barge où elle devait se poser.

Partager
[Vidéo] SpaceX place en orbite 60 nouveaux satellites Starlink... mais rate l'atterrissage de sa fusée
La fusée Falcon 9 a placé en orbite 60 nouveaux satellites.

Nouveau succès en demi-teinte pour SpaceX. Lundi 17 février, la compagnie spatiale a mis en orbite 60 nouveaux satellites dans le cadre de Starlink, un programme visant à fournir un couverture internet mondiale via l'espace. La société d'Elon Musk a cependant raté l'atterrissage de son lanceur réutilisable Falcon 9. La fusée a décollé à 10h05 Eastern Time (16h05 heure de Paris), depuis Cap Canaveral. Huit minutes plus tard, au lieu de se poser sur une barge, le premier étage du lanceur s'est abimé en mer, non loin.

Si la chute de l'engin dans l'eau n'a pas été immortalisée en images, des extraits de la vidéo de la mission montrent la barge vide et de la fumée à sa droite. Selon des responsables de SpaceX, Falcon 9 aurait amerri "doucement" et en un seul morceau. Mais l'entreprise a donc raté son 50e atterrissage consécutif réussi.

Quatre autres lancements de 60 satellites ont déjà eu lieu. Au total, environ 300 appareils sont désormais placés en orbite. Le programme Starlink ambitionne d'en envoyer entre 11 000 et 12 000. Ce maillage relativement dense doit garantir une couverture internet continue sur toute la planète.

0 Commentaire

[Vidéo] SpaceX place en orbite 60 nouveaux satellites Starlink... mais rate l'atterrissage de sa fusée

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Aéro et Défense

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS