Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

[Vidéo] SpaceX envoie en orbite un satellite pour le gouvernement luxembourgeois

Léna Corot , ,

Publié le

Vidéo SpaceX a envoyé mercredi 31 janvier un satellite en orbite pour le compte du gouvernement luxembourgeois. Contrairement à l'accoutumée, la société a retrouvé le premier étage du Falcon dans l'eau.

[Vidéo] SpaceX envoie en orbite un satellite pour le gouvernement luxembourgeois © Twitter/SpaceX/CC

Après l'échec de l'envoie du satellite Zuma en orbite début janvier, SpaceX a procédé avec succès à un nouveau lancement. Grâce à son lanceur Falcon 9, la société américaine a procédé mercredi 31 janvier à l'envoie en orbite du satellite GovSat-1. La fusée de SpaceX a décollé depuis Cap Canaveral en Floride. Mais contrairement à l'accoutumée, le premier étage du Falcon 9 n'est pas venu se poser en douceur sur une plate-forme dans l'océan suite à ce lancement.

Le premier étage du Falcon 9 avait déjà été utilisé lors d'un précédent lancement en 2017, explique la société. Toutefois, Elon Musk précise que la fusée devait permettre de tester l'atterrissage dans l'eau, c'est pourquoi elle n'a pas atterrit sur le drone. "Etonnamment [le premier étage] a survécut. Nous allons essayer de le remorquer jusqu'au rivage", précise encore Elon Musk.

Toujours pas d'explication sur la mission Zuma

Ce satellite de communications militaires, né d'un partenariat entre le gouvernement du Luxembourg et l'opérateur privé SES, pèse près de quatre tonnes. Le satellite GovSat-1 doit permettre de mettre en place "des communications sécurisées entre les théâtres d'opérations tactiques, pour des missions maritimes ou dans des zones affectées par des crises humanitaires", explique SpaceX dans un communiqué.

Quant à l'échec de la mission Zuma, SpaceX affirme que cela n'est pas de son ressort et que son lanceur a fonctionné correctement. La société n'en dit pas plus et le Pentagone reste muet, arguant qu'il s'agissait d'une mission secret-défense.

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle