[Vidéo] Revivez le dernier vol de Vahana, le prototype qui a inspiré les taxis volants d’Airbus

Démarré en 2016, le projet d’Airbus de taxi volant électrique Vahana vient de prendre fin avec un ultime vol d’essai. Le démonstrateur a préfiguré l’ambition de l’avionneur européen dans la mobilité urbaine de demain.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[Vidéo] Revivez le dernier vol de Vahana, le prototype qui a inspiré les taxis volants d’Airbus
Cet engin électrique monoplace à décollage et atterrissage vertical (eVTOL) a été développé par l’A3, le centre d’innovation technologique du groupe Airbus basé dans la Silicon Valley.

En 2016, Airbus donnait naissance au prototype Vahana. Un engin électrique à décollage et atterrissage vertical (eVTOL) développé depuis l’A3, le centre d’innovation technologique du groupe Airbus basé dans la Silicon Valley, aux Etats-Unis, pour imaginer à quoi pourrait ressembler la mobilité urbaine de demain.

A LIRE AUSSI

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Deux ans plus tard, il effectuait son premier vol d'essai, avant d’être présenté officiellement au Bourget 2019. L’avionneur européen en avait alors profité pour annoncer un partenariat avec la RATP et le groupe Aéroports de Paris (ADP) visant à faire voler un démonstrateur de taxi volant lors des Jeux Olympiques de Paris en 2024, avec un pilote à bord.

Tester des technologies

Vahana commençait alors à cumuler les dizaines d’heures de vol. "Il peut voler à 130 km/h environ avec une autonomie maximale de 50 km", confiait Vincent Loubière, directeur intégration urbaine et infrastructure chez Airbus. On le savait déjà : Vahana - tout comme l’autre projet de taxi volant de l’avionneur CityAirbus, un drone 100% électrique équipé de quatre doubles rotors contrarotatifs (même principe que les hélicoptères), capable de transporter quatre passagers à 120 km/h, qui a réalisé son premier vol sans pilote le 21 décembre 2019 - servent de terrains de jeux pour Airbus mais n'étaient pas destinés tels quels à être commercialisés. "Nous avons défini des technologies et nous sommes en train de les tester avec ces deux appareils, estime Guillaume Faury, le patron d’Airbus. Nous les validerons ensuite sur des cas d’usages de démonstration."

A LIRE AUSSI

Vahana a donc finalement réalisé son ultime vol d’essai le 14 novembre 2019, à Pendleton dans l’Oregon, selon une vidéo dévoilée par Airbus le 5 février, à découvrir ci-dessous.


Réglementation, acceptation sociale, maturité technique… Il reste du chemin à parcourir avant la commercialisation de ce type d’engins, qui devrait intervenir avant 2030. "Et nous pensons qu’il y a un très gros potentiel", assurait Guillaume Faury lors du Bourget. Sans oublier que les technologies développées serviront aussi à l’aviation commerciale, qu’il s’agisse de l’énergie électrique ou des systèmes de pilotage autonome.

Partager

NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS