[Vidéo] Premier vol réussi pour l' Airbus A340 Blade aux ailes laminaires

Le démonstrateur d’essai A340 développé dans le cadre du projet Blade a effectué son premier vol de Tarbes à Toulouse. Airbus va mener des tests pour valider ce concept de nouvelles architecture des ailes d’avion.

Partager
[Vidéo] Premier vol réussi pour l' Airbus A340 Blade aux ailes laminaires

Après des années de gestation, le projet Blade lancé en 2008 est passé à une étape décisive. Mardi 26 septembre, l’Airbus A340, surnommé "Flight Lab" a effectué un premier vol de 3 heures et 38 minutes, de Tarbes (Hautes-Pyrénées) à Toulouse (Haute-Garonne). Les observateurs attentifs auront noté sa drôle de silhouette : l’avion est équipé de deux extrémités d’ailes, dites laminaires, formant un angle de 20° avec le reste de la voilure. "J’ai ressenti que l’aile se comportait bien, il n’y avait pas de vibrations", a témoigné juste après le vol à L’Usine Nouvelle Hugues Van der Stichel, l’un des pilotes d’essai aux commandes de l’appareil.

Une architecture particulière grâce à laquelle l’avionneur européen espère réduire de 50% du frottement au niveau de la voilure et jusqu’à 5% de réduction des émissions de CO2. Des performances également obtenues grâce à la nature de ses ailes ultra lisses, en matériaux composites renforcés de fibres de carbone. Blade s’inscrit dans le cadre du programme européen public-privé Clean Sky, visant à développer des technologies avec un moindre impact sur l’environnement. A son bord, 21 partenaires dont des industriels tels que Dassault Aviation, Saab, Safran mais aussi le centre de recherche aérospatiale Onera.

Diminuer la traînée coûte que coûte

C’est un avion d’essai bardé de capteurs qui s’est envolé ce mardi pour tester une technologie, imaginée depuis longtemps mais que les performances des matériaux permettent enfin de mettre en œuvre. Des centaines de points de mesures sur la voilure ont mesuré l’ondulation de surface pour déterminer l’influence de ces ailes sur la laminarité, écoulement de l’air optimal pour l’aéronautique caractérisé par des tranches d’air bien parallèles. "Les autres premières sont l'utilisation de caméras infrarouges à l'intérieur de la nacelle pour mesurer la température au niveau de la voilure, et le générateur acoustique qui mesure l'influence de l'acoustique sur la laminarité", détaille Airbus dans son communiqué.

L’industrie aéronautique cherche par tous les moyens à réduire la consommation en carburant des avions, source d’économies substantielles, via notamment des innovations incrémentales (comme les winglets de l’A320neo) et de rupture, tel que l’open rotor (moteur développé entres autres par Safran). L’amélioration de l’écoulement de l’air afin de diminuer la traînée des avions reste une problématique majeure. "Il va nous falloir encore du temps pour caractériser la laminarité de ces nouvelles ailes", explique Daniel Kierbiel, responsable du projet Blade.

La première phase d’essais du projet Blade va se dérouler jusque fin décembre 2017 puis une deuxième phase aura lieu en 2018 avec un état de surface dégradé de la voilure pour observer l’impact sur la laminarité. En tout, 150 heures de vol vont être menées pour tester la validité du concept. Ces ailes pourraient-elles être généralisées à l’ensemble des programmes d’Airbus ? "Il est beaucoup trop tôt pour le dire, tempère Daniel Kierbiel. Mais si le groupe a autant investi, c’est effectivement pour tenter de démontrer que les ailes laminaires peuvent représenter un marché".

0 Commentaire

[Vidéo] Premier vol réussi pour l' Airbus A340 Blade aux ailes laminaires

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

NEWSLETTER Aéro et Défense

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

33 - Ste Hélène

Travaux de restructuration de la Mairie

DATE DE REPONSE 18/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS