Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

[Vidéo] Plus gracieux qu'un décollage, le débarquement de l'ISS de la capsule Dragon

Simon Chodorge , , ,

Publié le , mis à jour le 05/09/2018 À 11H04

Vidéo [ACTUALISÉ] Le 31 août, l'agence spatiale européenne a publié une vidéo du débarquement du module Dragon de SpaceX de la Station spatiale internationale. Des images qui permettent de mieux réaliser les étapes de cette délicate manoeuvre.

[Vidéo] Plus gracieux qu'un décollage, le débarquement de l'ISS de la capsule Dragon
Le débarquement de la Station spatiale internationale (ISS) de la capsule Dragon.
© ESA/Youtube

La précision du cadrage évoquera aux cinéphiles Interstellar ou 2001, l’Odyssée de l’espace. Le 31 août, l’agence spatiale européenne (ESA) a publié la vidéo du module Dragon en train de quitter la Station spatiale internationale (ISS) pour regagner la Terre. Le document accélère en deux minutes cette manoeuvre délicate menée par les astronautes de l’ISS. Fabriqué par SpaceX, le Dragon est le seul vaisseau avec l’engin russe Soyouz à pouvoir effectuer à la fois les ravitaillements de la Station spatiale internationale et les retours sur Terre avec du matériel scientifique.

Les images ont été prises le 3 août depuis la station, tandis qu’elle se déplace à 28 000 km/h en orbite au-dessus de la Terre. L’ISS effectue ainsi un tour complet en 90 minutes. La vidéo témoigne des levers et couchers de soleil successifs lors de l’opération. Au début du débarquement, un bras robotique déplace la capsule pour l’éloigner de la station. Il s’agit du Shuttle Remote Manipulator System (SRMS), un membre d’une quinzaine de mètres surnommé “Canadarm” en référence à ses origines canadiennes.

Après avoir été relâché, le module peut actionner ses propulseurs pour commencer son retour vers notre planète. En cinq heures, le vaisseau parvient à s’éloigner de quelque 150 kilomètres et réalise trois orbites. Aux derniers instants de la vidéo, lorsque la capsule s’éloigne dans l’obscurité, des éclats de lumière témoignent d’éclairs un peu plus bas sur Terre.

Une mission test du Dragon V2 prévue pour novembre

Le Dragon de SpaceX met ainsi sept heures pour regagner la Terre et plonger dans l’Océan Pacifique, au large de Los Angeles (États-Unis) pour être récupéré ensuite par SpaceX et l’agence spatiale américaine.

À ce jour, SpaceX travaille au développement d’une deuxième version du module Dragon. Selon les dernières estimations de la NASA, ce nouveau vaisseau serait susceptible de mener une première mission test sans équipage en novembre, avant de pouvoir transporter des passagers.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle