[Video] Pilote de Rafale, technicien télécoms, moniteur de sports...L'Armée de l'air recrute 3000 personnes par an

Mardi 20 juin, l’Armée de l’air a lancé, depuis le salon du Bourget sa nouvelle campagne de recrutement. La rédaction de L’Usine Nouvelle a rencontré le Colonel Hervé Chêne, chef du bureau du recrutement pour faire le point sur les objectifs de cette composante des forces armées.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[Video] Pilote de Rafale, technicien télécoms, moniteur de sports...L'Armée de l'air recrute 3000 personnes par an
L'Armée de l'Air a présenté sa nouvelle campagne de recrutement au salon du Bourget. Objectif 3000 embauche par an sur 50 métiers

On le sait assez peu, mais l’Armée de l’Air fait partie des acteurs de l’aéronautique employant le plus de collaborateurs. 47 000 personnes, dont 5 000 civils, travaillent pour cette composante des forces armées. La rédaction de L’Usine Nouvelle a rencontré le Colonel Hervé Chêne, chef du bureau des recrutements. L’officier fait le point sur les profils recherchés, leur parcours et la nouvelle campagne de recrutement lancée sur le Salon du Bourget.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

3 000 embauches sur 50 métiers

Les 42 000 militaires de carrière, appelés aviateurs, représentent 20% des effectifs des forces armées françaises. A l’occasion du salon international de l'aéronautique et de l'espace du Bourget, l’Armée de L’air a présenté, mardi 20 juin sa nouvelle campagne de recrutement.

3 000 jeunes de 17 à 30 ans vont être recruté chaque année jusqu’en 2 020. Des postes sont à pourvoir dans 50 métiers. Ceux de la filière aéronautique comme les pilotes, navigateurs, mécaniciens, contrôleurs viennent naturellement à l’idée des candidats. L’Armée de l’Air recrute également pour d’autres filières opérationnelles (spécialistes du renseignement, informaticiens, techniciens réseaux et télécoms) et des fonctions support (gestionnaire RH, instructeurs d’anglais, moniteurs de sports.)

Une formation militaire et métier

Les nouvelles recrues suivent une formation militaire ainsi qu’une formation spécifique au métier. Les militaires de rangs peuvent évoluer au long de leur carrière pour devenir sous-officier puis officier. Les premiers contrats proposés sont généralement de cinq ans. Selon la durée de formation celui-ci peut s’avérer plus long. A titre d’exemple le contrat des pilotes porte sur 10 ans.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS