[Vidéo] Mise à l'eau du porte-avions britannique HMS Queen Elizabeth

Le nouveau porte-avions britannique, le HMS Queen Elizabeth a quitté son port d'attache de Rosyth (Ecosse) lundi 26 juin afin de débuter une série d'essais en mer. Le mastodonte de 65 000 tonnes devrait entrer en service en 2020.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[Vidéo] Mise à l'eau du porte-avions britannique HMS Queen Elizabeth
Le nouveau porte-avions britannique, le HMS Queen Elizabeth a quitté son port d'attache pour débuter les essais en mer.

Le HMS Queen Elizabeth plonge dans le grand bain. Les 65 000 tonnes du nouveau porte-avions de la Royal Navy britannique ont quitté le chantier naval de Rosyth (Ecosse) lundi 26 juin. Après d'ultimes tests à terre, le porte-avions a quitté son port d'attache pour débuter les essais en mer. Ces derniers vont notamment se dérouler en mer du Nord.

Le mastodonte fait 280 mètres de long et peut transporter 1 000 membres d'équipages ainsi que 40 avions. Le HMS Queen Elizabeth a donc été amené à marée haute dans l'estuaire avant d'attendre que la marée baisse pour pouvoir passer en-dessous des ponts.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Le HMS Queen Elizabeth, qui a coûté 3 milliards de livres (3,4 milliards d'euros), a été inauguré par la reine en 2014. Toutefois, il ne doit pas entrer en service avant 2020, et le Royaume-Uni est privé de porte-avions depuis 2010.

10 000 personnes ont travaillé à sa construction et son assemblage. BAE Systems, Babcock, Thales et le ministère de la Défense l'ont construit. Le HMS Prince of Wales, un autre porte-avions, est en cours de construction.

Léna Corot Journaliste à L'Usine Digitale

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS