[Vidéo] Malgré un crash en fin de test, SpaceX a enfin fait voler son prototype de fusée Starship

Demi-réussite ou demi-échec ? SpaceX voit le verre d’eau à moitié plein. Quatorze mois après sa présentation, un prototype de fusée Starship s’est envolé en haute altitude le 9 décembre.

Partager

[Vidéo] Malgré un crash en fin de test, SpaceX a enfin fait voler son prototype de fusée Starship
SpaceX s’est lancé dans un rythme effréné de fabrication de prototypes sur son site de Boca Chica aux États-Unis.

“Mars, nous voilà !” Survolté, Elon Musk a félicité ses équipes pour le tout premier vol en haute altitude du prototype de fusée Starship. Mené mercredi 9 décembre, le test s’est terminé sur un crash spectaculaire. Pas de quoi décourager SpaceX qui a multiplié les réussites en 2020.

Six minutes de vol puis un crash

Après plusieurs reports, la maquette Starship SN8 s’est envolée le 9 décembre à 17h45 (23h45 en France métropolitaine) depuis le site SpaceX de Boca Chica, dans l’État du Texas (États-Unis). Propulsée par trois moteurs Raptor, la mission devait atteindre une altitude de 12,5 kilomètres avant de redescendre vers la Terre en effectuant la manoeuvre complexe de “belly flop”, caractéristique des lanceurs réutilisables.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Après six minutes de vol, la fusée de 50 mètres de hauteur a effectivement débuté son retour… Un peu trop rapidement. La tentative d'atterrissage s’est soldée par un échec, la fusée explosant au moment de toucher le sol (voir vidéo ci-dessous).

“Starship serial number 8 (SN8) [...] a réussi à monter, à changer de propulseur et à effectuer sa manoeuvre de basculement à l'atterrissage avec une commande de volets précise pour atteindre son point d'atterrissage. Une pression faible dans le réservoir principal de carburant pendant la combustion à l'atterrissage a entraîné une vitesse élevée, ce qui a donné lieu à un atterrissage brutal (et excitant !)”, décrit SpaceX dans un communiqué. “Nous avons obtenu toutes les données dont nous avions besoin”, s’est réjoui Elon Musk sur son compte Twitter.

Retrouvez ci-dessous la retransmission complète de la mission.

Rythme effréné de construction à Boca Chica

En septembre 2019, SpaceX surprenait tout le secteur spatial avec ce projet de fusée-navette réutilisable. Jamais avare de promesses, Elon Musk décrivait un vaisseau capable d’embarquer 100 personnes pour fonder des bases spatiales sur la Lune et Mars… Dans un horizon plus proche, dès 2023, la fusée au design rétrofuturiste doit effectuer le premier voyage commercial de l’histoire autour de la Lune.

Rapidement, SpaceX a été rappelé à la réalité. En novembre 2019, le premier vol à 20 kilomètres d’altitude ne s’est pas déroulé comme prévu. L’entreprise américaine s’est tout de même lancée dans un rythme effréné de fabrication de prototypes sur son site de Boca Chica. Plusieurs d’entre eux ont explosé au sol lors de tests de pression. Trois autres, les prototypes Starhopper, SN5 et SN6, avaient réussi des “sauts de puce” à 150 mètres d’altitude.

Le vol du SN8 conclut une année déjà bien remplie en bonnes nouvelles pour la figure de proue du “new space”. Entre autres réussites, SpaceX a mené la première mission “certifiée” de sa capsule spatiale Crew Dragon et l’entreprise a piloté en novembre le 100e vol de sa fusée réutilisable Falcon 9. La société va désormais poursuivre les tests sur Starship avec SN9, un prototype relativement similaire à SN8. “D'importantes améliorations sont prévues pour le SN15”, a annoncé Elon Musk fin novembre.

Simon Chodorge

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Paris - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS