L'Usine Aéro

[Vidéo] Malgré le Covid-19, l'US Space Force réussit le lancement de son premier satellite

Rémi Amalvy , , , ,

Publié le , mis à jour le 27/03/2020 À 08H30

Vidéo [ACTUALISÉ] Lancée fin 2019, l'US Space Force a réussi jeudi 26 mars sa première mission. La nouvelle force spatiale de l'armée américaine a placé en orbite le dernier satellite d'une constellation dédiée à la communication militaire.

[Vidéo] Malgré le Covid-19, l'US Space Force réussit le lancement de son premier satellite
Le satellite a été placé en orbite par un lanceur Atlas V conçu par United Launch Alliance.
© United Launch Alliance

Nouvelle branche de l'armée américaine créée fin 2019, l'US Space Force a mené avec succès sa première mission spatiale. Conçu par United Launch Alliance, coentreprise entre Boeing et Lockheed Martin, le lanceur Atlas V a décollé de Cap Canaveral (États-Unis) jeudi 26 mars à 16h18 (21h18 heure de Paris). La fusée embarquait le sixième et dernier satellite d'une constellation d'appareils de communication militaire en orbite géostationnaire.

Retrouvez la vidéo du lancement ci-dessous (compte à rebours final avant décollage à 1:44:31)

Baptisés Advanced extremely High Frequency (AEHF), les satellites remplacent l'ancien système de communication américain Milstar. Conçue par Lockheed Martin Space Systems, chaque unité a coûté 850 millions de dollars (plus de 775 millions d'euros). Les cinq premières ont été placées en orbite entre 2010 et 2019.

Les opérations maintenues malgré le Covid-19

Malgré la propagation du virus Covid-19 et la suppressions de certains événements publics de présentation, United Launch Alliance a pu poursuivre ses activités essentielles. La mise en place d'un plan interne de lutte contre la pandémie lui a permis d'assurer la bonne préparation de la fusée.

Ailleurs dans le monde, certaines bases spatiales ont été contraintes à la fermeture et des événements ont été reportés. En Guyane française, le centre spatial de Kourou a suspendu son activité. La société spatiale américano-néo-zélandaise Rocket Lab a annoncé le 25 mars que sa prochaine mission, initialement prévue pour le 30 mars, n'aurait pour le moment pas lieu, en raison du confinement en Nouvelle-Zélande.

Aux États-Unis, le gouvernement fédéral ne semble pas encore se résoudre à la mise en place d'un confinement général. Pour le moment, les principales bases spatiales américaines, comme Cap Canaveral et la Vandenberg Air Force Base, restent ouvertes et les opérations se poursuivent.

Réagir à cet article

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte