Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

[VIDEO] Lucas Di Grassi remporte le premier Grand Prix de Formule E de Paris

Pierre Monnier , , , ,

Publié le

Ce 24 avril avait lieu la première course de Formule E en plein cœur de Paris. Malgré une bonne performance des pilotes français, c’est le Brésilien Lucas Di Grassi qui a remporté le premier e-Prix de Paris.

[VIDEO] Lucas Di Grassi remporte le premier Grand Prix de Formule E de Paris © Twitter : FIA Formule E

Près de 20 000 personnes étaient réunis dans le VIIe arrondissement de Paris, ce samedi 24 avril. Ils ont assisté au premier e-Prix organisé en plein cœur de la capitale. Ce samedi 24 avril, dix-huit pilotes se sont disputés la septième manche du championnat du monde de Formule E.

Trois français dans le Top 5

Lancées à plus de 180 km/h en ligne droite, les monoplaces ont bataillé durant 45 minutes dans un calme étonnant. Enchainant les tours de circuit, long de 1,9 km, en à peine plus d’une minute, les coureurs ont dû passer par les stands pour changer de voiture. C’est l’un des faits marquants de la Formule E, les batteries ne sont pas assez puissantes pour une course complète.

A lire aussi : Sport Auto : la France en pôle position

Le classement s’est affolé en fin de course avec une sortie de piste, au 40e tour, de Sam Bird alors troisième au volant de sa DS Virgin. Quelques instants après, c’est l’Aguri de Qing Hua Ma qui finit dans le décor, obligeant la voiture de sécurité à ralentir la course pour nettoyer la piste.

La voiture de sécurité est resté jusqu’au terme des 45 tours. Après avoir mené la course de bout en bout, le Brésilien Lucas Di Grassi s’est imposé sur le circuit éphémère des Invalides. Derrière lui, le français Jean-Eric Vergne pour DS Virgin finit la course devant les deux Renault e-Dams du Suisse Sébastien Buemi et de Nicolas Prost, fils du célèbre Alain Prost aux manettes de l’écurie Renault. Un troisième français s’insère dans le Top 5, Séphane Sarrazin au volant de sa Venturi.

Une organisation critiquée

La ville de Paris avait préparé l’événement bien en amont. Pourtant, les 10 000 détenteurs de billet n’ont pas pu profiter de la course comme ils le souhaitaient. Banderoles, grillages et panneaux publicitaires ont été vivement critiqués sur les réseaux sociaux, empêchant les spectateurs d’apercevoir les bolides.

Manque de places ou mauvaise gestion, les organisateurs auront l’occasion de se rattraper dès l’année prochaine. La mairie de Paris  a annoncé vouloir inscrire l’e-Prix de Paris dans la durée et a donc pris rendez-vous pour l’année 2017.

Revivez les grands moments du premier e-Prix de Paris :

 

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus