International

[Vidéo] Les travaux du nouveau pont de Gênes s'achèvent

Franck Stassi , , ,

Publié le

Vidéo C’est cet été que la circulation pourrait reprendre au-dessus de la ville italienne de Gênes, près de deux ans après l’effondrement du pont Morandi. La dernière travée du nouvel ouvrage a été posée mardi 28 avril.

[Vidéo] Les travaux du nouveau pont de Gênes s'achèvent
Le nouvel ouvrage remplace le pont Morandi, dont l'effondrement en 2018 avait causé la mort de 43 personnes et causé 16 blessés.
© Per Genova

D’ici le mois de juillet, la traversée de Gênes par l’intermédiaire d’un pont devrait de nouveau être possible, espèrent les autorités italiennes. Ce mardi 28 avril, la dernière travée du viaduc surplombant la cité portuaire a été posée. Quarante-trois antennes lumineuses seront posées à la fin des travaux, une manière de rendre hommages aux victimes de l’effondrement du pont Morandi. Le 14 août 2018, un pan entier de l’ouvrage, datant de 1967, avait rompu. La destruction des éléments restants du pont avait été achevée à l’été 2019.

"Il ressemblera à un navire amarré dans la vallée; un pont en acier clair et brillant. Pendant la journée, il réfléchira la lumière du soleil et absorbera l'énergie solaire et la nuit il la restituera. Ce sera un pont sobre, respectant le caractère des Gênois", telle est la définition du nouveau pont faite par son architecte Renzo Piano, qui a notamment conçu le Centre Pompidou à Paris.

Un tablier métallique de 1067 mètres, 19 travées alliant acier et béton et 18 piles en béton armé (28 mètres de hauteur) caractérisent le nouvel ouvrage. 17 000 tonnes de ferronnerie en acier, 67 000 mètres cubes de béton armé et 9 000 tonnes d’acier d’armature composent l’ensemble.

Un chantier poursuivi malgré le coronavirus

La pose de l’asphalte, de panneaux solaires et de coupe-vent solaires doit permettre d’achever le chantier, dont le coût total est estimé à un peu plus de 200 millions d’euros. Un système de déshumidification a été élaboré pour éviter la formation de condensation de sel et limiter les dommages dus à la corrosion. Une base de données sur le comportement du pont a été créée, amenée à être suivie et pouvant servir de base à la future conception d'infrastructures du même type. Plus de 350 personnes ont participé aux travaux, qui ont manqué de s’interrompre le 31 décembre dernier après un départ de feu sur l’une des piles. Le Covid-19 n’aura pas eu raison de l’achèvement du gros œuvre. Le tablier a été construit en dix mois.

"C'est le chantier de l'Italie qui sait se relever, qui se retrousse les manches, qui ne se laisse pas abattre, ne se laisse pas aller", a indiqué le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte. Le pont est conçu pour durer mille ans, avait pour sa part assuré Renzo Piano. 74 personnes sont visées par l’enquête en cours suite à l’effondrement du pont Morandi. 120 experts judiciaires concourent au dossier.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte