L'Usine Aéro

[Vidéo] Les Rafale français s’entraînent avec l’armée de l’air espagnole aux îles Canaries

Simon Chodorge , , , ,

Publié le

Vidéo Les forces aériennes de la France et de l’Espagne se sont réunies fin octobre pour un exercice interallié. Plusieurs vidéos retracent ce ballet aérien où se sont croisés des Rafale, des F-18 ou encore un A400 M.

[Vidéo] Les Rafale français s’entraînent avec l’armée de l’air espagnole aux îles Canaries
Un avion de combat Rafale lors de l'entraînement aux îles Canaries (Espagne).
© Armée de l'air et de l'espace

Îles Canaries, militaires en short et... avions de chasse ! C’était le programme de l’exercice “Ocean Sky” qui s’est déroulé en Espagne entre le 17 et le 30 octobre. À cette occasion, les aviateurs des forces françaises et espagnoles se sont retrouvés dans les airs pour un entraînement conjoint.

Près de 900 aviateurs réunis

L’entraînement a mobilisé 195 soldats français et 700 aviateurs espagnols sur la base aérienne de Gando (Espagne). “À l’origine, ‘Ocean Sky’ est une initiative des militaires espagnols destinée à évaluer par leur chaîne de commandement leurs escadrons de chasse afin de tester leur niveau”, retrace dans un communiqué l’Armée de l’air et de l’espace.

Désormais, l’exercice permet de simuler des scénarios variés avec des missions calquées sur les tactiques de l’Otan (Organisation du traité de l'Atlantique nord) : protection de zone, escorte d’aéronefs de haute importance et “Entry force” pour mesurer la capacité à entrer en premier sur un territoire ennemi. L’événement a aussi permis “d’utiliser” pour la première fois en simulation le missile Meteor intégré au dernier standard F3-R du Rafale de Dassault Aviation. En raison de la crise sanitaire, l’Ocean Sky représente le seul exercice de chasse à l’étranger pour l’Armée de l’air française en 2020.

Contexte tendu pour l'Otan

Sur le tarmac, des dizaines d’aéronefs étaient présents : treize avions de combat Rafale et un avion ravitailleur Boeing C-135 côté français. Chez l’Ejercito del Aire (l’armée de l’air espagnole), on retrouvait des avions de combat McDonnell Douglas F-18, des Eurofighter Typhoon, des avions d’attaque au sol Hawker Siddeley Harrier ou encore un Airbus A400M. Plusieurs vidéos témoignent des différentes manoeuvres au sol et dans les airs sur la chaîne YouTube de l'Ejercito del Aire : décollage de l'A400M, vol en formation des Rafale, atterrissage du C-135...

“On ne combat jamais seul. Le lien interallié est nécessaire pour un entraînement efficace”, argumente le chef d’état-major de l’armée de l’Air et de l’Espace, le général Philippe Lavigne. Cet exercice intervient tout de même dans un contexte difficile pour l’Otan. Les tensions en Méditerranée orientale et la rhétorique agressive du président turc Recep Tayyip Erdogan mettent à mal l’alliance créée en 1949.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte