L'Usine Santé

[Vidéo] Les autorités françaises alertent sur les risques liés au Slime

, , , ,

Publié le , mis à jour le 04/05/2018 À 11H35

Dans un communiqué de presse publié le 4 mai, l'Agence nationale de sécurité sanitaire, de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) et la Direction générale de la concurrence, de la conssommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) alertent sur les risques liés à la fabrication "maison" et la manipulation prolongée du Slime. Cette pâte élastique obtenue à partir de colle, de lessive et de collorants renconte depuis 2016 un vif succès auprès des enfants et des adolescents. Cléopâtre Colles et Couleurs a su profiter de l’arrivée du phénomène en France.   

[Vidéo] Les autorités françaises alertent sur les risques liés au Slime
Un tas de slime filmé par la BBC dans l'usine Colle Cléopâtre de Ballan-Miré (Indre-et-Loire).
© BBC

Avis d'alerte sur le Slime. Les autorités française mettent en garde sur les risque de la fabrication "maison" et la manipulation de la pâte à malaxer. Dans un communiqué de presse publié le 4 mai, l'Agence nationale de sécurité sanitaire, de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) et la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) pointent "plusieurs cas d'atteintes cutanées" relevés par des organismes sanitaires.

Le subtance élastique et visqueuse obtenue par le mélange de colle à papier, de lessive et de colorants rencontre un vif succès auprès des enfants et des adolescents. L'Anses et la DGCCRF "attirent l'attention sur les risques liés au contact avec des produits toxiques, détournés de leur usage".

Par ailleurs, des kits de préparation du Slime vendu sous forme de coffrets sont également disponibles dans la distribution. La DGCCRF a procédé à une enquête sur ces produits. "Sur 15 prélévement analysés, 2 kits contenaient une teneur en bore supérieure à la limite autorisée et ont d'ores et déjà été retirés du marché et rappelés", précise le communiqué. L'autorité de la concurrence appelle les parents à être vigilants au respect des précautions d'emploi qui figurent sur les emballages.

UNe aubaine pour Cléopâtre Colles et couleurs

Depuis début 2017, le succès Slime fait le bonheur des employés de Cléopâtre Colles et Couleurs. Le fabricant des petits pots de colle, à l’odeur caractéristique d’amande, a vu ses ventes exploser. Ce succès, inattendu, a permis à l’entreprise de 87 ans, basée en Indre-et-Loire d’accélérer son développement.

Le phénomène est né aux Etats-Unis courant 2016. Selon le cabinet de conseil NPD, deux millions de photos ont été postées sur Instagram avec le hashtag #Slime. Selon la même étude, la tendance a fait progresser les ventes de colles de 4% sur les 26 dernières semaines de l’année. Le marché a progressé de 3 millions de dollars par rapport à l’année précédente.

Le fabricant français prend acte de l’ampleur de la demande en février 2017. Le téléphone d’Alexandre Marionnet, dirigeant du groupe n’arrête pas de sonner. Les distributeurs passent des commandes record de colle transparente et de colle vinylique. “Les adolescents sont régulièrement en contact avec la marque depuis l’enfance via leur scolarité. Pour eux elle est rassurante, il est normal qu’ils l’aient choisi pour l’essayer dans leur recette” explique l'industriel.

Afin d’accompagner le phénomène dans l’Hexagone, le groupe décide de faire appel à des Youtubeurs influents pour réaliser des tutoriaux à l’aide de ses produits. Le succès est au rendez-vous avec plus de 25 millions de vues.

 

 

Une campagne Youtube qui fait exploser les ventes

Depuis la campagne, les ventes liées aux références associées au slime progressent de plus de 200%. Le carnet de commande l’entreprise ne désemplit pas. A titre d’exemple Amazon a commandé récemment l’équivalent de deux fois les stocks écoulés sur tout 2016. L’ensemble de la gamme bénéficie de l’exposition de la marque. Au global, le chiffre d’affaires de l’entreprise progresse de 30% sur la période.

L’industriel a du repenser son outil de production. Ses équipes ont analysé les ventes du Rainbow Loom, précédent succès commercial dans le secteur des loisirs créatifs. En s’y reportant, le pic de demande devrait être atteint cet été.

Pour Alexandre Marionnet, l’engouement pour le slime a permis à son entreprise de franchir un palier. L’activité de l’usine a doublé pour passer en 2x8. 350 000 euros ont été investis dans une machine à dosage, des cuves et des outils informatique.

L'attrait du slime ne serait pas sans fondements. Selon Pierre Dumenil, psychologue clinicien, interrogé par la BBC "C'est bizarre, étrange. Vous ne savez pas comment le décrire. Mais vous pouvez le changer. changer sa recette. Voilà pourquoi les enfants aiment le slime, parce qu'il leur donne un sentiment de pouvoir".

 

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte