Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

[Vidéo] Le sous-marin Le Téméraire en phase finale de modernisation

Simon Chodorge , , ,

Publié le

Vidéo Le 20 juillet, le sous-marin nucléaire français Le Téméraire a été transféré de la base navale de Brest à l'Île Longue dans le Finistère. Le sous-marin doit y débuter la phase finale de son chantier de modernisation. Aux manettes des travaux, Naval Group dévoile les images du transfert.

[Vidéo] Le sous-marin Le Téméraire en phase finale de modernisation
Le sous-marin nucléaire français Le Téméraire à la base navale de Brest.
© Alain Monot / Marine Nationale / Naval Group

Les travaux sur Le Téméraire entrent en phase finale. Vendredi 20 juillet, le sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE) français a été transféré de la base navale de Brest à l’Île Longue, toujours dans le Finistère, où se trouve le port base des SNLE français. Le chantier est mené par Naval Group sous la maîtrise d’ouvrage conjointe de la Direction générale de l’armement (DGA) et du Service de soutien de la flotte (SSF) de la Marine nationale.

Depuis vingt mois, Le Téméraire est en travaux de modernisation et d’adaptation au missile M51 qui équipe les SNLE. “Au-delà de la maintenance complète, réalisée tous les neuf ans sur ce type de sous-marins, et de l’adaptation au nouveau missile M51, les systèmes de navigation et de combat ont été totalement modernisés lors de ces opérations successives”, explique Naval Group.

Le Téméraire est le troisième SNLE français de deuxième génération à être modernisé après Le Vigilant et Le Triomphant. Le dernier sous-marin de la série, Le Terrible, est équipé depuis son origine du missile M51.

Les travaux sur les trois SNLE auront duré dix ans. Ils ont mobilisé jusqu’à 1 100 personnes. Selon Naval Group, plus de 45 entreprises de la région de Brest et du Grand Ouest ont travaillé sur le chantier qui doit durer encore plusieurs mois à l’Île Longue. Après cette phase finale du chantier, le sous-marin réalisera des essais en mer. Il sera ensuite opérationnel pendant neuf ans.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle