L'Usine Aéro

[Vidéo] Le porte-avions Charles de Gaulle appareille vers la Méditerranée

Simon Chodorge , , , ,

Publié le

Vidéo La France déploie le porte-avions Charles de Gaulle. Le bâtiment le plus important de la Marine nationale est parti le 21 janvier pour des opérations de lutte contre le terrorisme en Méditerranée orientale.

[Vidéo] Le porte-avions Charles de Gaulle appareille vers la Méditerranée
Le porte-avions Charles de Gaulle a quitté la base navale de Toulon (Var) mardi 21 janvier.
© © Jonathan Bellenand / Marine Nationale / Defense

Le porte-avions Charles de Gaulle a quitté la base navale de Toulon (Var). Mercredi 22 janvier, le ministère des Armées a annoncé le déploiement du groupe aéronaval pour la mission Foch de janvier à avril 2020. Un événement relativement régulier pour la Marine nationale mais toujours spectaculaire.

“Outil de puissance et de projection”

Le Charles de Gaulle, unique porte-avions français en service et bâtiment majeur de la Marine nationale, doit rejoindre la Méditerranée orientale. Pendant un mois, “il renforcera la participation de la France à la lutte contre le terrorisme au sein de l’opération Chammal, composante française de la coalition internationale contre Daech”, a indiqué le cabinet de Florence Parly, ministre des Armées.

(Les lamaneurs, personnes chargées de l'appareillage, larguent les aussières du porte-avions. Crédit : Sébastien Chenal / Marine Nationale / Défense)

Le Premier ministre Edouard Philippe et Florence Parly se trouvaient à bord du Charles de Gaulle mercredi 22 et jeudi 23 janvier. “Véritable outil de puissance et de projection, le porte-avions est stratégique pour défendre nos intérêts et porter la voix de la France”, a argumenté la ministre alors qu’un projet de nouveau porte-avions pour succéder au Charles de Gaulle est dans les tiroirs du gouvernement.

18 Rafale à bord du Charles de Gaulle

Le Charles de Gaulle ne part seul en mission. Le groupe aéronaval compte en plus quatre frégates, d’un bâtiment de commandement et de ravitaillement, d’un avion de patrouille maritime et d’un sous-marin nucléaire d’attaque. A bord du porte-avions, en plus de 1 200 marins, 80 soldats composeront la "force aéromaritime de réaction rapide". Cet état-major sera chargé de commander ces différents bâtiments.

(Le Charles de Gaulle pèse 42 500 tonnes, soit quatre fois le poids de la Tour Eiffel. Crédit : Sébastien Chenal / Marine Nationale / Défense)

Il faut compter aussi la flotte d’avions et d’hélicoptères du Charles de Gaulle. Ce dernier embarque 18 avions de combat Rafale Marine de Dassault Aviaiton, deux Grumman E-2C Hawkeye, un hélicoptère NHIndustries NH90 “Caïman marine” et deux hélicoptères Dauphin Pedro.

(Le porte-avions peut catapulter un avion toutes les trente secondes sur sa piste longue de 75 mètres. Crédit : Sébastien Chenal / Marine Nationale / Défense)

C’est seulement le douzième déploiement du groupe aéronaval depuis 2001. Le dernier remonte à la période mars-juillet 2019, avec la mission Clemenceau de lutte contre le terrorisme dans la Méditerranée orientale et dans l’océan Indien.

(Crédit : Alexandre Groyer / Marine Nationale / Défense)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte