Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

[Vidéo] Le lancement retardé d'Ariane 5 a finalement eu lieu

Pierre Monnier , ,

Publié le , mis à jour le 05/05/2017 À 06H16

Vidéo Ariane 5 a enfin envoyé en orbite les deux satellites SGDC et Koreasat-7, et ne devrait pas prendre de retard sur son objectif de lancements cette année. Les deux autres lancements annulés en raison des mouvements sociaux guyanais devraient avoir lieu les 18 mai et 1 er juin, ne décalant pas le calendrier prévisionnel d’Arianespace.

[Vidéo] Le lancement retardé d'Ariane 5 a finalement eu lieu
Le lanceur européen Ariane 5 mettra en orbite deux satellites le 4 mai, avec 45 jours de retard.

Le lanceur européen Ariane 5 a mis en orbite deux satellites le 4 mai. Prévu initialement le 21 mars, les préparatifs du décollage de la fusée avaient été suspendus après plusieurs reports dus aux prémices des mouvements sociaux guyanais. Les entrées du Centre spatial guyanais de Kourou, bloquées par les différents collectifs, ont été libérées samedi 22 avril.

La fenêtre de tir de la mission VA236 s's'est ouvert le 4 mai à 22h31 (heure de Paris). Les deux satellites mis en orbite ont été construits par Thales Alenia Space. Le premier, SGDC, sera opéré par le brésilien Telebrás pour améliorer la couverture du réseau internet brésilien au haut débit. Le second, Koreasat-7, reviendra au coréen Koreasat et fournira un débit amélioré et une couverture étendue sur la Corée, les Philippines, la péninsule indochinoise, l'Inde et l'Indonésie.

Durant la grève générale en Guyane, trois lancements auraient dû avoir lieu. Après la mission VA236, un lanceur russe Soyouz devait décoller début avril. Il mettra finalement en orbite le satellite SES-15 le 18 mai. Ce sera ensuite au tour d'une nouvelle fusée Ariane 5 de prendre place sur le pas de tir, le 1er juin. Elle embarquera deux satellites, ViaSat-2, pour l'accès à internet de l'Amérique du Nord jusqu'aux Caraïbes, et E172B, pour les besoins des outils de communication de la région Asie-Pacifique. 

Malgré un retard de 45 jours, le report de la mise en orbite des satellites de Thales Alenia Space ne pèsera pas sur le calendrier d'Arianespace. Aucun tir n'était prévu au cours des mois de mai et de juin. Le Centre spatial guyanais sera donc libre pour rattraper le retard accumulé. L'objectif d'Arianespace reste inchangé : 12 lancements devraient avoir lieu en 2017.

Réagir à cet article

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle