Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

[Vidéo] Lancement réussi pour la sonde Parker de la Nasa, en route vers le soleil

Intissar El Hajj Mohamed , , ,

Publié le , mis à jour le 12/08/2018 À 11H48

Vidéo Le 12 août 2018, la Nasa a lancé vers le soleil la sonde Parker Solar Probe. La mission a pour but l’investigation du climat de notre astre, plus en particulier sa couronne solaire.

[Vidéo] Lancement réussi pour la sonde Parker de la Nasa, en route vers le soleil
Parker Solar Probe sera le premier objet fait par l'Homme qui vole à une distance si proche du soleil.
© APL/NASA GSFC

Aboutissement de 60 ans de recherche, nommée d'après le physicien Eugene Parker qui le premier proposa l’existence du vent solaire, la sonde Parker Solar Probe (PSP) de la Nasa  a décollé vers le soleil dimanche 12 août, de Cape Canaveral en Floride. L'engin, de la taille d’une voiture, naviguera dans la couronne du Soleil, une partie de son atmosphère qui s’étend sur plusieurs millions de kilomètres dans l’espace alentour. A un peu plus de 6 millions de kilomètres de la surface, PSP sera l'objet s'étant le plus approché de la fournaise. Son voyage se prolongera sur 7 ans et se terminera par une immolation fatale. 

La vidéo du lancement

 

 

La "bande-annonce" de la Nasa pour le lancement de la sonde Parker Solar Probe. 

Des questions vieilles comme le monde

La sonde est équipée d’instruments capables d’échantillonner les particules et les champs magnétiques dans son sillage. Les données rassemblées seront alors envoyées sur Terre. En analysant ces résultats, les astronomes espèrent pouvoir répondre à des questions fondamentales. Par exemple, comment se fait-il que la couronne solaire ait une température de 3 millions de degrés, alors que la surface du soleil est à 6000 degrés  ? La couronne se réchauffant au contact de la cette dernière, une telle observation est en théorie impossible.

PSP est en elle-même une avancée technologique. Pour braver les orbites planétaires qui la séparent de sa destination finale, elle sera propulsée par l’une des fusées les plus puissantes au monde : la Delta IV Heavy. Et sa résistance aux chaleurs infernales sera assurée par un bouclier thermique. Il est composé d’un “composite de carbone en sandwich autour d’une mousse de carbone de 11,5 centimètres d’épaisseur, constituée à 97% d’air”, des matériaux ultralégers. S’exprimant dans le communiqué, Thomas Zurbuchen, administrateur associé de la direction des missions scientifiques de la Nasa, affirme que la mission apportera aussi des information sur “d’autres étoiles dans la galaxie, l’univers et même sur l’origine de la vie”.        

L'Europe y va aussi

Comme le rapporte The Guardian, l'Agence Spatiale Européenne (ASE) prépare la mission Solar Orbiter, en construction chez Airbus, à Stevenage (Royaume-Uni). La sonde sera lancée en 2020, d'après le site de l'ASE, et sera opérationnelle pendant 3 ans. En plus des détecteurs de particules, elle sera munie de télescopes pour observer le soleil. Néanmoins, elle restera plus éloignée que PSP, tout en étant exposée à une chaleur de 600°C. Solar Orbiter sera à l'abri des rayons incandescents derrière un "parasol high-tech", précise le quotidien anglais. 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle