Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

[Vidéo] La NASA et SpaceX réussissent le lancement du TESS, le téléscope en quête d'une vie extraterrestre

Simon Chodorge , , , ,

Publié le , mis à jour le 19/04/2018 À 07H16

Vidéo La NASA et SpaceX ont lancé avec succès le nouveau télescope spatial. Prévu au départ le 16 avril, il a eu lieu le 18 avril. Pendant deux ans, le TESS scannera plus de 200 000 étoiles dans le but de détecter des exoplanètes, dont des astres susceptibles d'abriter la vie.

[Vidéo] La NASA et SpaceX réussissent le lancement du TESS, le téléscope en quête d'une vie extraterrestre
Lancement réussi pour le télescope spatial de la NASA, le Transiting Exoplanet Survey Satellite (TESS).
© SpaceX

La NASA et SpaceX ont réussi le lancement du nouveau téléscope spatial, le Transiting Exoplanet Survey Satellite (TESS). Au départ, il devait être placé en orbite le lundi 16 avril. Il a finalement eu lieu le mercredi 18 avril à 18h51 (00h51 heure française) à Cap Canaveral, en Floride. Un report lié à des analyses additionelles sur les systèmes de navigation et de contrôle. Le TESS a été propulsé par une fusée Falcon 9 de l’entreprise Space X, qui a déjà effectué une mission le 3 avril pour ravitailler la station spatiale internationale. Une dizaine de minutes après le décollage, le premier étage de la fusée s'est posé comme prévu sur un navire autonome dans l'océan Atlantique. C'est le 24ème atterissage réussi d'un propulseur d'une fusée SpaceX. Le décollage intervient vers 19:50 dans le direct vidéo de la mission et l'atterissage du propulseur à partir de 27:50.

Le TESS a déjà déployé ses deux panneaux solaires et passera deux mois à rejoindre son orbite finale. Ses premières données scientifiques sont attendues pour juillet. Pendant deux ans, la NASA va utiliser le TESS pour détecter des exoplanètes et, plus particulièrement, des planètes abritant potentiellement de la vie. Une mission évaluée à 337 millions de dollars. Dans une vidéo publiée le 14 avril, la NASA montre les derniers préparatifs avant lancement.

Le TESS pourra scanner plus de 200 000 étoiles

Le TESS sera capable d’observer une surface 400 fois plus grande que celle du télescope Kepler, lancé en 2009. Pendant deux ans, il sera en mesure de scanner plus de 200 000 étoiles au-delà de notre système solaire. Selon la NASA, il pourrait ainsi découvrir 20 000 exoplanètes, dont une cinquantaine de la taille de la Terre.

Pour ce faire, le TESS va utiliser le même procédé que le Kepler : la méthode des transits. Elle consiste à déduire la présence d’une planète, sa taille, sa masse et son orbite, lorsqu’elle passe devant son étoile et obture temporairement sa lumière. Des télescopes plus sophistiqués prendront ensuite le relais pour observer plus précisément les exoplanètes les plus intéressantes. En 2020, le James Webb Space Telescope doit prendre la suite d’Hubble. Il devrait permettre de donner davantage d’informations sur les signatures moléculaires des atmosphères de ces exoplanètes. Il pourra aussi détecter, peut-être, des traces de vie.

Réagir à cet article

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle