[Vidéo] La construction du nouveau toit du court Philippe Chatrier de Roland-Garros en timelapse

Révolution aux Internationaux de France de tennis : le court central dispose désormais d'un toit rétractable. Il s'agit d'une co-production franco-italienne orchestrée par les architectes Didier Girardet et Daniel Vaniche.

Partager

[Vidéo] La construction du nouveau toit du court Philippe Chatrier de Roland-Garros en timelapse
Le court central de Roland-Garros reste un stade extérieur... mais avec un toit rétractable.

La star de l'édition 2020 de Roland Garros (organisée du 21 septembre au 11 octobre) ne sera ni Novak Djokovic, ni Rafael Nadal, ni Simona Halep... mais le toit rétractable du court central ! Ce parapluie d'un hectare composé de 11 ailes sera incontournable lors de cette édition automnale qui s'annonce très pluvieuse. Les matches pourront se prolonger par temps pluvieux et la nuit tombée, de quoi limiter la frustration des (rares) spectateurs.

Vinci à la manoeuvre

L'installation de ce toit parachève la transformation du court Philippe Chatrier, à Paris , un chantier colossal débuté en 2017. Mais le travail sur la conception du toit a commencé bien plus tôt, il y a presque dix ans. Les architectes français Didier Girardet et Daniel Vaniche ont imaginé ce toit, dont les "ailes" s'inspirent du biplan de l'aviateur Roland Garros, qui donne son nom au tournoi. Vinci Construction s'est chargé du chantier et Cimolai de la construction des poutres d'acier.

Cette entreprise italienne, installée dans la région de Venise, est spécialiste de méga-structures en acier. Chacune des onze poutres a été livrée découpée en sept tronçons. L'assemblage a eu lieu sur place juste après le tournoi 2019. Les ailes ont ensuite été hissées à l'aide de grues, et posées sur les rails coulissants (seule une des onze ailes est fixe). Chaque aile du toit est en effet équipée d'une roue dentée de chaque côté, dont le pilotage s'effectue par des moteurs électriques synchronisés.

Le toit a ainsi pu être monté en huit mois, le chantier étant livré avec un mois d'avance début février 2020.

Chaque aile est recouverte d'une toile conçue pour laisser filtrer la lumière, tout en résistant aux assauts de l'humidité... et du temps. Cette partie a été fabriquée par l'entreprise turque Tensaform. L’entoilage est réalisé en membranes composites souples Serge Ferrari (Flexlight Xtrem TX30-2). L'intérieur est recouvert de panneaux acoustiques.

Le stade peut désormais être fermé en quinze minutes chrono, en fonction des prévision météorologiques. Mais l'intention est bien de préserver son caractère d'enceinte sportive de plein air. On verra durant cette quinzaine pas comme les autres si cette innovation a une influence sur l'aspect sportif du tournoi.

Sylvain Arnulf Rédacteur en chef adjoint web
Sylvain Arnulf

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 mars pour concourir aux trophées des usines 2021

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS