Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

[Vidéo] La construction de l’usine d’hydroliennes d’OpenHydro démarre

Aurélie Barbaux , , ,

Publié le

La première pierre de l'usine d’assemblage d’hydroliennes d’OpenHydro a été posée le 21 juillet à Cherbourg (Manche). La mise en service d’un premier module d’une capacité nominale de production de 25 turbines par an est prévue au premier trimestre 2018.

[Vidéo] La construction de l’usine d’hydroliennes d’OpenHydro démarre © OpenHydro - DR

L’usine d’assemblage d’hydroliennes d’OpenHydro, filiale de Naval Group (ex. DCNS) à Cherbourg, est une première mondiale, selon l’industriel. La première pierre a été posée le 21 juillet, en présence d’Hervé Morin, président de la région Normandie et de Ports Normands Associés (PNA), de Philippe Bas, président du Conseil départemental de la Manche, de Benoît Arrivé, maire et vice-président de la Communauté d’agglomération du Cotentin, de Thierry Kalanquin, président de Naval Energies et d’OpenHydro et de Patrick Gougeon, directeur Général d’OpenHydro.

Le premier module d’une capacité nominale de production de 25 turbines par an, d’une superficie 5 500 m² sera implanté sur un terrain de 5 ha environ prêt du port. La SHEMA est maître d’ouvrage. Naval Group sera locataire des installations. Pour réaliser l’assemblage des turbines, une opération délicate qui consiste à intégrer le rotor (16 mètres de diamètre) dans le stator (16 mètres de diamètre), il comprendra deux moyens de levage de forte capacité (90 t chacun). L’usine disposera d’un accès direct aux nouveaux quais lourds réalisés sur le port.

Assemblage et maintenance

Une quarantaine de personnes assureront l’assemblage et la maintenance des sept hydroliennes de la ferme pilote du Raz Blanchard du projet Normandie Hydro, mené par Naval Energies en partenariat avec EDF Energies Nouvelles, puis de celles destinées aux fermes commerciales. Elle servira également de base industrielle pour fournir les hydroliennes d’autres projets pré-commerciaux développés par Naval Energies, filiale de Naval Group, à l’international. Son entrée en service est prévue au premier trimestre 2018.

Pensée de façon modulaire, l’usine pourra être agrandie pour augmenter sa capacité de production en vue des futures fermes commerciales. La région Normandie a participé au financement de l’usine à hauteur de 450 000 euros.

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus