[Vidéo] L'usine General Electric de Belfort bloquée par des salariés

A Belfort, l'usine General Electric est bloquée ce lundi 1er octobre par une partie de ses salariés, qui réclament plus d'embauches en CDI. Une manifestation qui intervient alors que la société a annoncé en juin dernier ne pas pouvoir tenir ses engagements de recrutement.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[Vidéo] L'usine General Electric de Belfort bloquée par des salariés
L'usine General Electric de Belfort, qui fabrique des turbines, bloquée par des salariés

Depuis 5h du matin ce lundi 1er octobre, l’usine General Electric de Belfort (Territoire de Belfort) est bloquée par une quarantaine de salariés, rapporte France Bleu Belfort-Montbéliard. Ils exigent le recrutement de cinq personnes en CDI dans le secteur du nucléaire, où les commandes sont encore très nombreuses.

Toutes les entrées et sorties ont été entravées par des barrières et du scotch. Un convoi exceptionnel est également bloqué à l’intérieur.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

(Vidéo tournée par France Bleu Belfort-Montbéliard)

Cette manifestation n’intervient pas dans n’importe quel contexte. Lors du rachat des activités énergie d'Alstom en 2015, General Electric s’était engagé à créer 1 000 emplois en France d’ici fin 2018, dont plusieurs centaines à Belfort. La société s’était finalement rétractée en juin dernier. General Electric avait renouvelé en 2017 son bail à Belfort jusqu’à 2035, et investi 50 millions d’euros, pour, entre autres, "créer plusieurs centaines d’emplois". Fin avril 2018, seulement 323 avaient vu le jour.

0 Commentaire

[Vidéo] L'usine General Electric de Belfort bloquée par des salariés

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié
0 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS