Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

[Vidéo] L'Inde fait décoller avec succès son lanceur lourd GSLV-Mk III

Léna Corot ,

Publié le

Vidéo L'inde a fait décoller avec brio sa fusée GSLV-Mk III. Grâce à ce lanceur lourd, entièrement conçu par l'Inde, et pouvant envoyer jusqu'à 4 tonnes en orbite, le pays rejoint le rang des grandes nations spatiales.

[Vidéo] L'Inde fait décoller avec succès son lanceur lourd GSLV-Mk III
La fusée GSLV-Mk III entièrement conçue par l'Inde.
© ISRO/DR

Après avoir récemment envoyé avec succès 104 satellites en orbite, l'Inde a fait décoller son propre lanceur lourd. La fusée GSLV-Mk III, conçue par l'ISRO (l'agence spatiale indienne) a décollé lundi 5 juin, à 17h28 heure locale, depuis le pas de tir de Sriharikota. Elle a mis en orbite un satellite de communication de plus de trois tonnes.

GSLV Mk III est une fusée de trois étages faisant 43 mètres de haut et pesant près de 640 tonnes. Fabriquée par l'Inde, elle utilise un moteur cryotechnique entièrement développé par ce pays. Cette technologie repose sur l'association d'oxygène et d'hydrogène à l'état liquide. Leur combustion produit des gaz éjectés par la tuyère assurant ainsi la propulsion de la fusée. GSLV Mk III peut envoyer en orbite une charge utile de 4 tonnes alors qu'avant l'Inde pouvait uniquement envoyer en orbite des satellites pesant jusqu'à 2 tonnes.

L'Inde s'impose dans le secteur de l'industrie spatiale

Par comparaison, Ariane 5, qui utilise aussi un moteur cryotechnique, fait 50,5 mètres de hauteur pour 780 tonnes et peut envoyer en orbite jusqu'à 10 tonnes. L'Inde rejoint ainsi les autres grandes puissances spatiales (Etats-Unis, Europe, Russie, Chine et Japon).

"La mission GSLV-MKIII D1/GSAT-19 rapproche l'Inde de la prochaine génération de lanceur et en matière de capacité satellite. La nation est fière", a écrit sur Twitter Narendra Modi, le Premier ministre indien. Depuis quelques années l'Inde développe son programme spatial. Comme SpaceX, BlueOrigin et d'autres encore, l'ISRO cherche à concevoir une fusée réutilisable le RLT-TD. Le pays va-t-il réussir à s'imposer comme un acteur majeur du secteur fermé de l'industrie spatial ?

Réagir à cet article

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle