L'Usine Energie

[Vidéo] L'Energy Observer va mettre en lumière 1000 solutions locales et durables

,

Publié le

Energy Observer a lancé en partenariat avec le ministère de la transition écologique et solidaire une web-série baptisée "Solutions". A travers 1 000 épisodes, cette web-série permet de découvrir les innovations locales et durables mises en place dans les pays où le navire fait escale.

[Vidéo] L'Energy Observer va mettre en lumière 1000 solutions locales et durables
A travers 1 000 épisodes, la web-série d'Energie Observer permet la découverte d'innovations locales et durables.
© Energy Observer

L'Energy Observer n'est pas qu'un bateau intelligent, dont la propulsion électrique est alimentée par des énergies renouvelables - soleil, vent, courants marins - et qui est capable de stocker son énergie sous forme d'hydrogène produit à partir de l'eau de mer. Il est, depuis 2018, premier ambassadeur français des objectifs de développement durable.

S'il s'agit d'une forme de reconnaissance de la prouesse technique et technologique réalisée sur ce navire, l'octroi du titre de premier ambassadeur français des objectifs de développement durable lui donne pour mission de sensibiliser le grand public aux 17 objectifs de développement durable fixés par les Nations Unies dans l’Agenda 2030.

"Porter un message d'espoir"

En partenariat avec le ministère de la transition écologique et solidaire, Energy Observer a mis en place, à l'été 2019, une web-série "Solutions". Elle permet de découvrir des innovations locales et durables mises en place dans différents pays où le navire a fait escale. 1 000 épisodes doivent être réalisés. Une centaine ont déjà été mis en ligne.

La web-série aborde des thèmes divers et variés ; notamment la transition énergétique, l'économie solidaire, la lutte contre la pauvreté, la protection de la biodiversité ou encore la lutte pour l'égalité entre les hommes et les femmes. "Nous avons voulu, non pas faire un constat mais porter un message d'espoir par ce voyage", explique Victorien Erussard, capitaine et fondateur d'Energy Observer. Jérôme Delafosse, chef d'expédition et réalisateur, souligne que leur volonté, avec cette web-série, est "d'explorer le monde à la découverte des innovations mais aussi des pionniers qui les ont créées".

Des innovations locales et durables

Chaque épisode ne dure qu’environ deux minutes. On peut les visionner sur les réseaux sociaux ou sur la plateforme Energy Observer Solutions. La web-série permet, par exemple, de découvrir que l'entreprise lilloise Gecco a pour ambition de faire rouler des véhicules à l'huile de friture usagée.

 
A Rotterdam, pour sensibiliser à la pollution atmosphérique, une designer et une architecte ont créé SerVies, une ligne de vaisselle colorée avec les particules fines de la ville.

Dans les montagnes des Ait Baâmrane, l'organisation non gouvernementale Dar Si Hmad a posé des filets afin de transformer le brouillard en eau potable, permettant la récolte de 32 000 à 40 000 litres d'eau par jour de brouillard. 

L'Energy Observer repart de Saint-Malo le 17 ou 18 février 2020, selon les conditions météorologiques. La première grande étape de l'odyssée 2020 emmène le navire à Tokyo, durant les jeux Olympiques, avant qu'il ne rejoigne les côtes californiennes.

Entre 2021 et 2023, après le triangle d'or de la biodiversité (Galápagos, Coco et Guadalupe), l’expédition traversera le Pacifique Sud (Polynésie, Fidji, Nouvelle Calédonie), l'Australie, puis l’Indonésie, Hong Kong, Singapour, l’Inde et l’Afrique du Sud. Des escales au Brésil et aux Caraïbes sont également prévues. L'épopée s'achèvera en 2023, à New York, au moment des soixante-dix huitièmes cessions de l’ONU.

Un tel programme permettra de découvrir encore bien des innovations locales et durables, et d'alimenter la web-série pour qu'elle atteigne son objectif de 1 000 épisodes. 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte