Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

[Vidéo] L'Autonom Shuttle du français Navya devient le premier véhicule autonome à rouler sur les routes japonaises

Rémi Amalvy , , , ,

Publié le

Vidéo Lancée en 2015, l'Autonom Shuttle du français Navya a été commercialisé à plus de 115 exemplaires dans 19 pays. Parmi eux, le Japon vient d'autoriser la navette à rouler sur ses routes. Du 3 au 5 juillet, le véhicule a commencé à circuler dans certains quartiers de Tokyo.

L'Autonom Shuttle du français Navya, premier véhicule autonome à rouler sur les routes japonaises
La navette en pleine démonstration à Tokyo.
© Capture d'écran Youtube

Pour la première fois, le Japon a autorisé début juillet un véhicule entièrement autonome à circuler sur ses routes. Et, cocorico, c’est un produit français ! Du 3 au 5 juillet, les navettes Autonom Shuttle de Navya ont opéré dans le quartier d’affaire et des ambassades, Minato Ward, à Tokyo. Il s’agit d’une "nouvelle étape franchie par l’entreprise française et ses partenaires sur ce marché porteur et innovant", se félicite l'entreprise française Navya dans un communiqué.

Pour des questions de réglementation, un opérateur était tout de même présent à bord. Mais son rôle se limite à accompagner l’expérimentation, et à n’intervenir qu’en cas de nécessité. L’opération a été réalisée grâce à la collaboration de SB Drive Co., filiale de la holding japonaise SoftBank, et du Ministère japonais du Territoire, des Infrastructures, du Transport et du Tourisme.

 

Plus de 115 exemplaires dans 19 pays

Lancée en 2015, l’Autonom Shuttle avait été commercialisée à 115 exemplaires au 31 décembre dernier. En plus du Japon, 19 autres pays ont déjà autorisé les navettes à circuler sur leurs territoires. Parmi eux, la Finlande, Singapour, le Luxembourg, le Liechtenstein, la France, l’Australie, la Suisse, les Pays-Bas, le Canada, la Belgique, la Suède, l’Autriche, l’Allemagne.

Navya emploie plus de 270 personnes en France  (Paris et Lyon) et aux États-Unis (Michigan). L’entreprise française a également présenté en novembre 2017 Autonom Cab, un projet de taxi autonome dont les essais routiers doivent démarrer prochainement.

Créée en 2014 avec le support de Robolution Capital, fonds d’investissement géré par 360 Capital Partners, son actionnaire de référence, Navya a également à son capital les fonds Gravitation, et Paris Region Venture Fund (Région Île-de-France) géré par Cap Decisif Management, ainsi que les groupes Valeo et Keolis.

Après être entrée sur le marché réglementé d’Euronext à Paris l’été dernier, l’entreprise a annoncé le 18 décembre se séparer de son dirigeant et fondateur Christophe Sapet, à la suite de mauvais résultats.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle