Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

[Vidéo] Israël, bientôt la quatrième nation sur la Lune ?

Simon Chodorge , ,

Publié le

Vidéo Le 21 février, SpaceX a réussi à placer en orbite la sonde israélienne Bereshit. Celle-ci doit tenter un atterrissage sur la Lune le 11 avril. Après la Russie, les États-Unis et la Chine, l'Israël pourrait ainsi devenir la quatrième nation à s'être posée sur notre satellite. 

[Vidéo] Israël, bientôt la quatrième nation sur la Lune ?
Le 21 février, SpaceX a réussi à placer en orbite la sonde israélienne Bereshit.
© SpaceX

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Jeudi 21 février, à Cap Canaveral (Floride), une fusée Falcon 9 de SpaceX a décollé avec succès à 20h45 heure locale (2h45, vendredi 22 février à Paris). Un lancement particulièrement important pour Israël puisque l’engin a placé en orbite la première sonde israélienne à destination de la Lune. Baptisée Bereshit ("Genèse" en hébreu), elle doit tenter un alunissage le 11 avril. Israël pourrait ainsi devenir le quatrième pays à s’être posé sur la Lune après la Russie, les États-Unis et la Chine (ordre chronologique).

Le vaisseau de 585 kilos doit maintenant entreprendre un voyage de sept semaines et de 6,5 millions de kilomètres à une vitesse de 36 000 km/h jusqu’à notre satellite. Sur la Lune, la sonde israélienne doit essentiellement collecter des données sur la formation de l’astre en mesurant son champ magnétique.

Le décollage du Falcon 9 est à revivre en vidéo ci-dessous. Le compte à rebours final commence à 17:44. Le premier étage du lanceur a réatterri avec succès sur la barge de récupération autonome “Of Course I Still Love You”.

Un projet à 100 millions de dollars

La sonde israélienne est aussi la première construite par une société privée, SpaceIL, en partenariat avec l’entreprise Israeli Aerospace Industries (IAI), l’agence spatiale israélienne et le ministère israélien de la Science et de la Technologie. Le projet à 100 millions de dollars a été largement financé par des fonds privés. À lui seul, le milliardaire israélien Morris Kahn a apporté 40 millions de dollars.

Le projet remonte à 2010. Initialement, il avait été proposé au Google Lunar XPrize, une initiative qui prévoyait de financer des missions lunaires à petit prix et avortée en mars 2018. Malgré la fin du concours, l’équipe israélienne a poursuivi son travail pour une expédition lunaire.

Regain d’intérêt pour la Lune

La mission Bereshit intervient dans un contexte de regain d’intérêt pour la Lune. En janvier, la Chine a réussi un alunissage sur la face cachée du satellite avec la sonde Chang'e-4. L’Agence spatiale européenne et ArianeGroup doivent également étudier la possibilité d’une expédition lunaire d’ici 2025.

Si la sonde israélienne réussit son alunissage, la cinquième nation sur la Lune pourrait bien être l’Inde avec la mission Chandrayaan-2 dont le lancement 2019. Le Japon prévoit également de suivre le mouvement en 2020-2021 avec l’atterrisseur SLIM.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle