[Vidéo] Il filme une très belle vidéo d’atterrissage avec son drone et finit en prison

Filmer avec un drone près d'un aéroport ? Pas forcément l'idée du siècle. En Chine, ce caméraman amateur va l’apprendre à ses dépens. Alors qu’il a réussi à capturer les images de l’atterrissage d’un avion au moyen d’un drone DJI Mavic Pro pour les poster sur Weibo, le propriétaire de l’engin vient d’être arrêté par la police de la province du Zhejiang.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[Vidéo] Il filme une très belle vidéo d’atterrissage avec son drone et finit en prison

Un homme a été arrêté en Chine après avoir téléchargé une vidéo dont les images montrent clairement qu’elle provient d’un drone DJI Mavic Pro. L’appareil planait dans la trajectoire de vol d’un avion de ligne de la compagnie Capital Airlines durant sa phase d’approche sur l’aéroport de Hangzhou dans l’est du pays, a révélé le média britannique International Business Times. D’une durée de 9 secondes, la vidéo a été postée sur le réseau social chinois Weibo dimanche 15 janvier et est devenue virale.

Manque de chance pour son auteur, il a été très facile pour les autorités de le repérer. En effet, non seulement la vidéo ne laisse pas de doute quant au fait qu’elle ne puisse avoir été filmée qu’au moyen d’un véhicule aérien motorisé (UAV), mais en plus un bandeau publicitaire de la marque du drone apparaît en filigrane.

Le drone était géocodé

Internet est étroitement réglementé en Chine. Le gouvernement exige que tous les internautes qui s’inscrivent sur les médias sociaux utilisent leur nom réel et leur adresse, ce qui rend facile d’identifier et de localiser les personnes si elles sont soupçonnées de violer la loi. Par ailleurs, tous les drones de la marque DJI sont livrés avec l’application DJI Go, dotée d’un système de géocodage appelé GEO et destiné à empêcher les utilisateurs de décoller à proximité d’un aéroport ou de toute autre zone restreinte. Seuls les utilisateurs autorisés, expressément par DJI et les autorités locales, ont la permission de déroger à cette règle.

Apparemment, l’auteur de la vidéo aurait réussi à contourner le système. Capital Airlines a fermement condamné les actions de cet utilisateur. La police du Zhejiang a fini par le trouver, en moins de 24 heures, l’a arrêté et accusé de mise en danger la sécurité publique.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS