[Vidéo] General Electric dévoile le moteur du futur avion supersonique et silencieux de la Nasa

On en sait un peu plus sur l'unique moteur qui équipera le prototype d'avion supersonique silencieux de la NASA. Après des tests concluants, le turboréacteur construit par General Electric va être intégré à l'appareil dans l'usine californienne de Lockheed Martin, avant de débuter ses essais au sol.   

 

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[Vidéo] General Electric dévoile le moteur du futur avion supersonique et silencieux de la Nasa
L'unique moteur du X-59 promet d'être silencieux malgré une poussée de 10 tonnes.

Le moteur du futur avion supersonique et silencieux de la NASA, le X-59, est désormais connu. Assemblé par General Electric, le turboréacteur a passé avec brio ses tests sur banc d'essai. Il doit maintenant intégrer l'avion en cours d'assemblage dans l'usine Lockheed Martin de Palmdale en Californie (Etats-Unis).

A LIRE AUSSI

10 tonnes de poussée

Unique motorisation du futur démonstrateur supersonique de l'agence spatiale américaine, le propulseur de 4 mètres de long pour seulement 90 cm de diamètre génèrera une poussée de 10 tonnes. Sa mécanique est calquée sur celle des jets militaires, notamment le moteur F414 qui propulse le F-18 Super Hornet américain, le Saab Gripen suédois ou encore le KF-21 sud-coréen.

A LIRE AUSSI

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

(Crédit vidéo: AeronewsTV)

1500 km/h "au calme"

Pourvu d'un nez effilé censé réduire le "bang" supersonique, le X-59 devrait être capable d'atteindre 1500 km/, soit 1,2 Mach. Avec son jet silencieux, la NASA espère une application dans l’aviation civile pour de futurs appareils supersoniques. Son constructeur, Lockheed Martin, a bénéficié (pour l'instant) d'une enveloppe de 247,5 millions de dollars (221,7 millions d’euros) dans le cadre du programme fédéral "Integrated Aviation Systems". Mais le premier vol, initialement prévu en fin d'année 2021, accuse un an de retard, officiellement à cause du Covid-19. Il devrait intervenir en 2022, normalement quelques mois après celui de Boom et son démonstrateur X-B1, l’autre projet américain d'avion supersonique, dont le premier vol doit avoir lieu à la fin d'année. Son modèle d'avion de ligne "Overture" de 80 passagers, promettant d'atteindre 2100 km/h, a d'ailleurs reçu une première commande de 15 appareils de la part d'United Airlines début juin 2021.

A LIRE AUSSI

(L'Overture de la start-up américaine Boom)

Une dizaine de projets d'avions supersoniques aux Etats-Unis

Hermeus Corporation, fondé par des anciens de SpaceX et Blue Origin, a annoncé fin 2019 plancher sur un appareil capable d'atteindre Mach 5 (5 300 km/h). De quoi avaler les 5 570 km qui séparent Londres de New York en un peu plus de 60 minutes...

D'autres projets moins aboutis sont sur la table. Comme celui de Virgin Galactic, l'entreprise de tourisme spatial fondée par l'homme d'affaires Richard Branson, qui a noué à l'été 2020 un partenariat avec le motoriste Rolls Royce pour la construction d'un appareil suborbital atteignant Mach 3. Mais aucune date n'a été avancée. Ou encore le nébuleux projet de SpaceX, annoncé en 2017 par Elon Musk, qui promettait alors de relier Paris à Sydney en 50 minutes.

Ces annonces pourraient cependant demeurer lettre morte. Un des projets les plus aboutis, porté par la start-up américaine Aérion, s'est brutalement crashé. La société a mis la clef sous la porte en mai 2021. Elle avait pourtant investi 1 milliard d'euros dans le développement d'un moteur nouvelle génération et avait reçu 8 milliards d'euros de précommandes…

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS