Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

[Vidéo] En plein vol, un A380 et un A330 évitent la collision de justesse

 Marion Garreau

Publié le , mis à jour le 21/07/2017 À 11H43

Vidéo Un A380 d’Emirates et un A330 d’Air Seychelles ont failli entrer en collision, vendredi 14 juillet, alors qu’ils survolaient une zone proche de l’aéroport international de l'Île Maurice. En cause : une mauvaise interprétation des instructions de la tour de contrôle.

[Vidéo] En plein vol, un A380 et un A330 évitent la collision de justesse © Capture écran Youtube

Même quand on parle la même langue, on ne se comprend pas toujours bien. Avec parfois des conséquences dramatiques. Heureusement pour les passagers de ces deux appareils, la mauvaise interprétation des indications de la tour de contrôle par le pilote d’un A380 de la compagnie Emirates Airlines n’a pas créé de collision avec un A330 d’Air Seychelles, mais de justesse, comme le rapporte le site eTurbo News. Et comme le montrent les images radars des deux appareils:

 

 

Les faits se sont déroulés le vendredi 14 juillet au-dessus de l’océan indien, près de l’île Maurice. Alors que le vol Emirates 703, allant de Dubaï à l’île Maurice, est à une altitude de 40 000 pieds et demande une autorisation de descente, le vol Air Seychelles 054 qui quitte l’île Maurice pour les Seychelles obtient l’autorisation de la tour de contrôle de grimper et de se maintenir à une altitude de 37 000 pieds. La même tour de contrôle indique alors au vol Emirates 703 de se mettre à une altitude de 38 000 pieds. Sauf que le pilote comprend 36 000 pieds. Dans sa descente, il croise donc un A330. Enfin pas au sens littéral du terme. Grâce à un écart à droite du pilote d’Air Seychelles, la collision est évitée de justesse.

Réagir à cet article

3 commentaires

Nom profil

23/07/2017 - 19h43 -

Effectivement la collision naurait pas eu lieu, l anticollision des 2 airbus aurait agis.ce systeme permet aux 2 appareils de communiquer entre eux et de realiser sans l intervention du pilote une manoeuvre d evitement. Les croisements de ce type sont rares mais arrivent...heureusment pilotes et technologies ont la maîtrise parfaite de ces situations.
Répondre au commentaire
Nom profil

30/08/2017 - 17h00 -

Oui dans la grande majorité des cas. Exception voir la collision catastrophique et fatale au Centre de l'Europe qui démarre dans des conditions similaires avec : A) l'un des pilotes laisse faire l'automatisme d'évitement de collision qui est synchronisé avec l'autre avion ( ce dont vous parlez) B) l'autre pilote suit les instructions du contrôleur Depuis il y a eu des rappels des règles internationales (oaci- icao)de pilotage dans ces cas. Bons vols Chruss
Répondre au commentaire
Nom profil

20/07/2017 - 18h37 -

Ça ne rassure pas...moi qui prends l avion régulièrement! !! Comment se fait il que les informations ne soient pas annoncées au moins deux fois pour garantir une parfaite compréhension!? Beaucoup de personnes ont échappé à la mort.
Répondre au commentaire
Nom profil

30/07/2017 - 17h34 -

Elles sont annoncées deux fois mais si le pilote la annonce alors il entame directement sa descente le temps que le contrôleur rectifie l erreur a cette ecart la il est trop tard.
Répondre au commentaire
Nom profil

20/07/2017 - 14h24 -

Mouaip... Ça s'appelle un Hors Norme, c'est pas exceptionnel, ça arrive tous les jours (quelques dizaines pas an en France), pas de quoi en faire un article. Rappelons que la séparation entre 2 avons est d'environ 8km en France, donc même à 4km ça laisse pas mal de marge... Et ces avons sont équipés de TCAS, qui va de toutes façons éviter une collision.
Répondre au commentaire
Nom profil

23/07/2017 - 08h18 -

OK, mais il ne faut pas oublier que la vitesse des 2 avions s'additionne, (environ 1000 km/h, soit 100 km en 6 mn) le temps de réaction est réduit, et qu'un A 380 ne se commande pas comme une bicyclette, les 2 avions représentant tout de même 800 personnes.... D'autre part, sachant que Maurice prévoit une augmentation des vols sur l’île, du simple au double, cet épisode devrait être pris très au sérieux avant qu'il ne soit trop tard Perso, tout les ans je vais à Maurice depuis une vingtaine d'années, d'où je séjourne je vois décoller tous les avions et je me suis souvent dit qu'un jour il y aurait une catastrophe, car, lorsque l'on voit (certains jours) des avions atterrir et décoller dans le sens opposé (face à face) par alternance, il y a de quoi se poser des questions...à force de jouer à des jeux dangereux.....
Répondre au commentaire
Lire la suite

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus