Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

[Vidéo] "En 2021, nous en aurons fini avec le glyphosate" confirme François de Rugy

, , ,

Publié le

A l'occasion de l'émission Envoyé Spécial consacrée au débat sur le glyphosate, le ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy, a confirmé l'engagement de la France de sortir du glyphosate d'ici à 2021.

Interrogé par Elise Lucet sur la position du gouvernement dans le débat sur le glyphosate, le ministre de la Transition Ecologique et Solidaire a confirmé que le fameux pesticide serait interdit dans l'Hexagone au plus tard en 2021.

 

"Une loi couperet" Sans dérogation

Bien que le gouvernement privilégie la politique volontariste des filières agricoles pour sortir du glyphosate, François de Rugy n'a pas hésité à évoquer la possibilité de faire adopter une loi. "Si les filières agricoles n'arrivent pas à se mobiliser d'ici à 2021, il y aura une loi couperet", a précisé le ministre. 

Il confirme ainsi les propos de l'ex-ministre de l'agriculture, Stéphane Travert, qui en juin dernier, avait déjà évoqué cette possibilité sur le plateau de Public Sénat. "Si au terme des trois ans, nous voyons qu'il n'y a pas de solutions et que nos partenaires ne sont pas rentrés dans ce processus que nous souhaitons mettre en place avec eux, il y aura une proposition de loi", avait alors déclaré le ministre de l'Agriculture. 

François de Rugy a, par ailleurs, confirmé que cette interdiction de l'herbicide s'appliquerait à tous, sans dérogation: "Nous irons jusqu'au bout", a expliqué le ministre en donnant l'exemple de la SNCF, l'un des gros utilisateurs de glyphosate en France, qui devra trouver une nouvelle solution pour désherber ses voies. 

La France, moteur de la lutte contre les pesticides

Un engagement à sortir du glyphosate d'ici 2021 qui fait de la France l'un des leaders dans la lutte contre le pesticide. "Nous sommes le seul pays de l'Union Européenne à prendre des mesures pour que le glyphosate soit interdit d'ici trois ans" a rappelé le ministre. François de Rugy a, par ailleurs, rappelé que sur les 200 produits à base de glyphosate commercialisés en France, 150 ont déjà été interdits au 1er janvier. "Pour les 50 autres, nous avons demandé à l'ANSES, de regarder toutes les autorisations de mise sur le marché sans attendre 2021" a expliqué François de Rugy.

Ces propos interviennent alors que le Tribunal administratif de Lyon a, le 15 janvier, demandé la suspension des autorisations de commercialisation du Round Up Pro 360, un produit composé à 40% de glyphosate. Dans son jugement, la juridiction s'attaque directement à l'ANSES qu'elle juste coupable d'une "erreur d'appréciation".

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle