Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

[Vidéo] Deux Boeing 747, un Airbus A320 et un Airbus A330 enchainent les atterrissages par vents de travers à Amsterdam

Cédric Soares , , , ,

Publié le

Vidéo Quatre avions se sont relayés à l’aéroport d’Amsterdam Schiphol (Pays-Bas), enchaînant les atterrissages par vents de travers, samedi 17 mars. Deux Boeing 747, un Airbus A320 et un Airbus A330 ont assuré le show, malgré eux.

[Vidéo] Deux Boeing 747, un Airbus A320 et un Airbus A330 enchainent les atterrissages par vents de travers à Amsterdam
Le Boeing 747 de la compagnie de fret Américaine Kalitta Airlines a réalisé un atterrissage par vents de travers à l'aéroport Schiphol d'Amsterdam, samedi 17 mars
© Youtube / Schipholhotspot

Le malheur des uns fait le bonheur des autres. Samedi 17 mars, la piste 18L – 36R de l’aéroport Schiphol d’Amsterdam (Pays-Bas) est balayée par des rafales de vents d’Est à 90°. Ces conditions météo sont synonymes pour les pilotes de manœuvres compliquées afin de réussir un atterrissage par vents de travers. Pour les spotters, fans d’aéronautique, c’est l’occasion d’admirer la dextérité des équipages. Michael Splinter, alias Schipholhotspot en a enregistré quatre pour la dernière vidéo mise en ligne sur sa chaîne youtube.

Sur la piste de 3 400 mètres de long de l’aéroport néerlandais, Airbus et Boeing ont fait jeux égaux. Airbus était représenté par un A320 de la compagnie Turque Peagasus Airlines ainsi que par un A330 de la compagnie compatriote Turkish Airlines. Côté Boeing, se sont deux B747 des compagnies de fret Américaine Kalitta Airlines et Azréri Silkway Airlines qui ont dû affronter les vents latéraux bataves.

A l’approche les quatre appareils ont maintenu tant bien que mal leur trajectoire vers la piste. Au contact des roues sur le sol, tous se retrouvent de biais, forçant même le Boeing 747 de Kalitta Airlines à déraper pour redresser.

 

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

20/03/2018 - 11h26 -

Bonjour. Je me demande toujours comment les roues et pneus peuvent encaisser de tels travers. Les pilotes sont trop occupés pour avoir peur malgré le stress évident, mais les passagers, surtout ceux se trouvant côté gauche, voyant la piste dans les hublots, doivent flipper. La vitesse sol est très basse heureusement, ce qui modère le choc. La chute de la vitesse du vent serait catastrophique.
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle